vendredi, avril 16, 2010

 

CANNES, CANNES, CANNES

Trop longtemps sans nouvelles...La vie a de ces façons parfois de ne pas laisser le temps. Mais Cannes, on ne pouvait pas laisser passer ça.

Ci et là, quelques grincheux ont râlé: emmerdante, cette sélection, triste, sans relief. Des fous. Des rabats-joie. S'il manque encore 6 ou 7 films (Thierry Frémaux s'est en effet laissé le droit de compléter la liste...avec le Malick? Le Coppola? Le Kechiche? Le Chomet? Le Loach? Le Jia Zhang-ke? À suivre...), si la Quinzaine n'a pas encore abattu ses cartes (et qui sait, aligner d'autres québécois sur la Croisette), la Sélection Officielle présentée hier est tout de même loin de manquer de piquant. À la fois réconfortante et audacieuse, cette liste. Pleine de surprises et d'évidence. Pointue et facile en même temps. Parmi les vraies envies:

-Des hommes et des Dieux de Xavier Beauvois: 5 ans après Le petit Lieutenant, Beauvois l'ultra-sensible au coeur dur revient sur l'assassinat de 7 moines trappistes en Algérie.

-Outrage de Takeshi Kitano: un retour au film de yakuza pour M. Violent Cop et Sonatine, bien sûr que ça met l'eau à la bouche

-Another Year de Mike Leigh: parce qu'on ne voit pas assez Imelda Staunton (Vera Drake) et qu'elle est fantastique.

-Fair Game de Doug Liman: ben oui, un film qui permet à un type capable de faire Mr and Mrs Smith, Jumper, The OC de se retrouver à Cannes, on ne peut pas être autre chose que curieux

-Loong Boonmee Raleuk Chaat d'Apichatpong Weerasethakul: juste pour le plaisir de voir les commentateurs s'arracher les cheveux à prononcer le titre de son film, mais surtout pour voir comment il a transformé en long son court mortifère Letter to Uncle Boonmee.

-Tamara Drewe de Stephen Frears (hors compétition): un pamphlet sur les échecs du féminisme par l'auteur de The Van? Ca ne se rate pas.

-Film Socialisme de Jean-Luc Godard (Un certain regard): parce que comme d'habitude, on a aucune idée de ce à quoi ce film-pamphlet va bien pouvoir ressembler (Patti Smith au générique!) et que forcément, on sera surpris

Mais le vrai chouchou, celui pour qui on traverserait la Manche à la nage si on pouvait, celui qui fait battre le coeur, qui fait déjà deviner le grand film, c'est..... Non, pas Dolan.......
-Rebecca.H de Lodge Kerrigan (Un certain regard): parce qu'on a pas eu de nouvelles depuis l'inoubliable Keane, que 6 ans, c'est trop long et parce que le cinéaste aussi puissant que juste a décidé de se plonger dans une bio de la chanteuse de Jefferson Airplane (Géraldine Paillhas en sera)... Parce que tout ça, entre autres, on surveillera plus qu'attentivement cette édition 2010 de Cannes en faisant d'ors et déjà de Kerrigan notre héros.


Comments:
Très hâte de voir les nouveaux de Kitano et Weerasethakul! Mais je ne peux m'empêché d'être déçu pour le nouveau Malick. Apparemment, M. Frémaux aurait déjà confirmé que le film ne pourrait être prêt à temps pour le festival.

Au pire, il sera prêt plus tard et on aura pas besoin d'attendre un an pour sa sorti en salle!
 
6 ans d'absence Kerrigan,
tu rigoles?!
Le temps passe vite dis donc.
"Keane" m'a marqué au point
que c'était hier.

"Soophiie!"
..............

Kitano,Godard,Leigh,Malick,
Frears et tous les autres...

Ya d'quoi jaser :)
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs