mercredi, mars 03, 2010

 

VOIR SES FILMS OU LE LIRE?

Ce qu'il y a de passionnant avec Scorsese, c'est qu'on aime autant voir ses films (son Shutter Island, adapté avec inspiration d'un bouquin de Dennis-roi du polar-Lehanne, sorte d'hommage vibrant et baroque au cinéma d'Hitchcock, de Preminger ou même de Fuller, le prouve encore une fois) que de l'écouter déclamer sa passion pour le cinéma.

Pour se rassasier, un petit tour par GQ, une fois n'est pas coutume, où le maestro commente avec gourmandise ses posters de films préférés dans un extrait exclusif de la préface qu'il a écrit pour le bouquin Starstruck: Vintage Movie Posters from Classic Hollywood


À propos de celui, sublime, pour Gilda: "She's standing against a dark background, on a wash of white and purplish blue over a lighter blue. In other words, she's a goddess standing on a cloud. There's some standard promotional language ("There NEVER was a woman like Gilda!") positioned over her head in an arc, and the while letters (only "Gilda!" is red) suggest stars. The imagery is in line with the general idea of movie star, but it's beyond that. It suggests a kind of enchanted celestial life, far above us. It was entrancing when I was a kid, and it's just as entrancing now. And it's quite distinct from the movie. Now, the poster for Gilda seems wonderfully complementary to the movie Gilda."


Comments:
J'adore lire ou entendre Scorsese parler de cinéma. C'est un art aussi grandiloquent que ses propres films...
 
Je dirais voir ses films
puisqu'il est avant tout
cinéaste.Un maître dans cette
forme d'art on s'entend mais
sa dernière mouture m'a un peu
déçu malgré la beauté des
images,de la mise en scène
et du cadrage photo inventifs.

Faute au bouquin de Dennis
Lehane peut-être,je l'ai pas lu
mais la tournure finale du scénario
m'a laissé perplexe tant ça m'a paru passer à côté d'un visage
d'époque plus important que ce que le film me racontait finalement
sur le héros.

Ben Kingsley est par ailleurs
un acteur supérieur à Di Caprio quant à moi.
Ce dernier est correct,sans plus.
Même qu'il "joue" trop par moments
alors que ce n'est jamais le cas
de Kingsley tant sa subtilité
et son authenticité sont
omniprésentes sans jamais
en imposer.

Un Scorcese mineur qui vaut
bien plus que d'autres salles
tout de même,hey.
 
Je suis assez d'accord avec toi, Yvan, sur DiCaprio. Pour moi, il ne fait que refaire ce qu'il faisait dans The Aviator, où ce "sur-jeu" marchait d'ailleurs beaucoup mieux.
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs