samedi, novembre 07, 2009

 

OCTOBRE

Octobre. Pour certains, c'est le mois du froid qui s'installe, des chaussettes à ressortir, de la grippe qui arrive. Pour d'autres, c'est le coeur du sujet, le vif de la saison, le mois où l'on emmagasine de quoi tenir. Et enfin, pour quelques rares, c'est un mois de stress, d'angoisse et de libération. Comme pour Sophie Deraspe (Rechercher Victor Pellerin) qui dévoilait, en octobre, son tout nouveau film Les signes vitaux, petit bijou d'humanité, de lumière et d'émotion pure, lors du Festival du Nouveau Cinéma (sortie en salles le 5 mars 2010).
P45 a eu l'excellente idée de lui faire commenter le mois ici

6 octobre – Visionnement de presse

Puisque Marie-Hélène a aimé ce film, je nous sens invincibles. C’est mon deuxième long métrage. Je sais comme il est psychiquement ardu de se soumettre à la critique qui encense ou qui démolit, voire qui méprise. Qu’est-ce qui me pousse à aller me jeter dans l’arène comme ça? Je ne suis pas du monde. Je dors mal.

Sophie Deraspe est une cinéaste sensible. Et ce n'est pas la moindre de ses qualités.

Comments:
top 50 de la décennie, ça intéresse quelqu'un?
 
Bien sûr, bien sûr. Une première tentative de liste à venir très bientôt sur ATC
 
50?!?! that's a lot!!
 
En tout cas, le film de Sophie Deraspe en ferait certainement partie... du top 50 (oui 50 c'est beaucoup pour une décennie). Meilleur long métrage québécois de l'année à mon sens (ou meilleur de 2010 ?)
 
Je gosse mon top 10 présentement. À venir.
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs