mardi, novembre 10, 2009

 

10 ANS ET TOUTES SES DENTS

Allez, il faut s'y mettre. Le siècle a presque 10 ans, c'est le temps de sortir les listes. Impossible d'être exhaustif dans l'exercice, quelques souvenirs sont déjà flous, j'y vais donc par bribes, tops multiples et personnels et autres petits bouts.
Pour le top de 2009, on attend la fin de l'année, il manque certains gros morceaux. Mais pour 2000-2008, ça commence comme ça


Les documentaires de la décennie: le début de siècle du réel?
Être et avoir de Nicolas Philibert
The Fog of War d'Errol Morris
10e Chambre, instants d'audience et La vie moderne de Raymond Depardon
Les glaneurs et la glaneuse et Les plages d'Agnès de Mlle Varda
Pour un seul de mes deux yeux d'Avi Mograbi
L'avocat de la terreur de Barbet Schroeder
Elle s'appelle Sabine de Sandrine Bonnaire
Man on Wire de James Marsh
Adagio pour un gars de bicycle de Pascale Ferland
L'encerclement de Richard Brouillette
Tyson de James Toback
Red Race de Chao Gan
Capitalism, a love story de Michael Moore

Les auteurs de la décennie: du sérieux
Gus Van Sant: Elephant, Gerry, Last Days et Milk dans le même 10 ans, ça vous pose un cinéaste
Abdellatif Kechiche: La faute à Voltaire, L'esquive et la Graine et le mulet. Feuille de route impeccable
Jacques Audiard: Sur mes lèvres, De battre mon coeur s'est arrêté, Un prophète: le cinéma français a découvert le genre
Michael Haneke: La pianiste et Caché, sans discussion
Les Dardenne: Le fils, L'enfant...et en trichant un peu Rosetta (1999), la trilogie est parfaite.
Clint Eastwood: Mystic River, Million Dollar Baby, Flags of Our Fathers / Letters from Iwo Jima, Changeling..et le cinéma américain est redevenu classique

Les rescapés de la décennie
Les années 90 avaient été leur terrain de jeu, mais malgré quelques déconvenues, les Coen (The Man who wasn't there, No Country for Old Men) et Tarantino de justesse (Inglourious Basterds) auront aussi laissé leur patte sur les 00's.

Les auteurs québécois de la décennie
Louis Bélanger: Post Mortem et Gaz Bar Blues, comme tout ça est beau, comme tout ça est vrai.
Robert Morin: Petit Pow Pow Noël et Papa à la chasse aux lagopèdes: tout, sauf du cinéma de papa.
Les ovnis québécois de la décennie
Jimmywork de Simon Sauvé
À l'Ouest de Pluton de Myriam Verreault et Henry Bernadet

La trilogie de la décennie
Lord of the Rings de l'ami Jackson, quoi d'autre?

Les femmes de la décennie
Claire Denis, surtout pour Trouble Every Day
Pascale Ferran et Lady Chatterley
Marjane Satrapi et Persépolis
Céline Sciamma et La naissance des pieuvres
Claire Simon et Les bureaux de Dieu
Catherine Hardwicke et Thirteen

Ceux qui ont fait rire la décennie
Ricky Gervais et Tina Fey pour le petit, Sacha Baron Cohen et Van Damme dans JCVD pour le grand écran

Les beaux films de la décennie, pas de classement, juste ce qui émerge, comme ça. L'écume, donc...
Dancer in the Dark de Lars Von Trier
Fast food, fast women d'Amos Kollek
In the Mood for Love de Wong Kar-wai
The Yards de James Gray
Moulin Rouge de Baz Luhrmann
No Man's Land de Danis Tanovic
24 Hour Party People de Michael Winterbottom
Ma mère de Christophe Honoré
25th Hour de Spike Lee
Lost in translation de Sofia Coppola
L'homme sans passé d'Aki Kaurismaki
Sweet 16 de Ken Loach
Chicago de Rob Marshall
La mala educacion de Pedro Almodovar
Election et Vengeance de Johnnie To
History of violence / Eastern Promises de David Cronenberg
United 93 de Paul Greengrass
Little Children de Todd Field
Mysterious Skin de Gregg Araki
Le petit lieutenant de Xavier Beauvois
Flandres de Bruno Dumont
Still Life de Jia Zhang ke

Et pour finir, last but not least: mes deux meilleurs, impartageables, inégalables de la décennie
Keane de Lodge Kerrigan
Mulholland Drive de David Lynch

Finalement, pas pires, ces 10 ans...

Comments:
Il y a tant de viande rouge
dans cette liste qu'il me
faudra quelques semaines
pour digérer ces dix ans.
 
Scoop : Keane est dans mon top 10.

Roger Toupin, épicier variété n'a pas sa place?
 
vraiment, aucune mention pour pt anderson?
 
Pour Toupin, non, je n'y ai pas été sensible. L'approche m'avait semblé bizarre, des plans un peu trop longs sur les larmes de Toupin, etc..

Et je réalise que There will be blood m'était complètement sorti de la tête. Pas bon signe mais il a sa place dans les bons de la décennie.
 
en bon geek des listes, j'ai préparé mon top 50, dans l'ordre, de la décennie. j'attends encore un mois. jusqu'ici un seul 2009.

paranoid park? non?

en attendant, et moi il m'indiffère
mais;

http://www.moviecitynews.com/columnists/forrest/2009/091109.html
 
je voulais attendre pour vérifier quelques un de mes choix et pour essayer d'en éliminer 4 pour arriver à 50, mais voilà, ma liste est faite donc...

top 50 (+/-) 2000-2009:

indy:

punch-drunk love, there will be blood --> pt anderson
gerry, elephant, last days, paranoid park --> gus van sant
mulholland drive, inland empire --> david lynch
in the bedroom, little children --> todd field
eternal sunshine of the spotless mind --> michel gondry
adaptation --> spike jonze
virgin suicide, lost in translation, marie-antoinette --> sofia coppola
the squid and the whale --> noah baumbach
before sunset --> richard linklater
match point --> woody allen
united 93 --> paul greengrass


hollywood:

the man who wasn't there, no country for old man --> ethan & joel coen
the new world (extended cut) --> terrence malick
inglourious basterds --> quentin tarantino
road to perdition --> sam mendes
mystic river --> clint eastwood
zodiac --> david fincher
assassination of jesse james by the coward robert ford --> andrew dominik
minority report --> steven spielberg
the prestige --> christopher nolan
sky captain and world of tomorrow --> kerry conran


eurasie:

le soleil --> alexander sokurov
de battre mon coeur s'est arrêté --> jacques audiard
tropical malady --> apichatpong weerasethakul
dolls, zatoichi --> takeshi kitano
l'intrus, trouble every day, 35 rhums --> claire denis
la pianiste, caché --> michael haneke
le fils --> luc & jean-pierre dardennes
printemps, été, automne, hiver...et printemps --> kim ki duk
crouching tiger, hidden dragon --> ang lee
parle avec elle --> pedro almodovar
morvern callar (parce que j'ai un faible pour celui-là) --> lynne ramsay


québec:

petit pow pow noel --> robert morin
la neuvaine --> bernard émond
elle veut le chaos --> denis côté
gaz bar blues --> louis bélanger


documentaire / art & essai:

first person, the fog of war --> errol morris
grizzly man --> werner herzog
10ième chambre, instant d'audience --> raymond depardon
zidane: un portrait du XXIième siècle --> douglas gordon & philippe parreno


cette liste est mon premier "top de la décennie" de cinéphile conscient. j'ai déjà hâte de retomber dessus dans 10 ans!
 
Où sont les I'm not there? Team America? Synecdoche New York? Atonement? Hunger? Ken Park? 4 mois, 3 semaines et 2 jours? 12h08 à l'est de Bucarest? Two Lovers? Toyko Sonata? Inglourious basterds?
Bref, un aperçu de mon top 50 que j'aurai bientôt fini. Avec Little Children, Elephant et plein qui sont déjà nommés :)
 
et Wall-E, où est Wall-E?
 
Team America, 4 mois, 3 semaines et 2 jours, 12h08 à l'est de Bucarest et Wall-E: mais oui, bien sûr!
 
inglourious basterds est dans mon top et celui d'Helen...

j'avais mis wall-e mais je l'ai enlevé pour réduire la liste. j'y ajouterais aussi spirited away et pourquoi pas two lovers.

sans compter les films que j'ai pas encore vues.

j'avais dis que 50 était beaucoup mais finalement je me rend compte que c'est trop peu!
 
ma copine me faisait remarquer qu'il n'y a pas de comédies dans mon top (sauf peut-être punch-drunk love), les seuls films qui m'ont vraiment fait rire dans cette décennie son assez rares.

donc, mentions à borat et pineapple express.
 
Borat, Zoolander et Tropic Thunder et Superbad sont mes meilleurs comédies des 2000s. Sinon j'ai aimé les ovnis comiques, comme le Roi de l'évasion et Observe and Report, sortis cette année.
The Hangover était pas mal aussi, mis à part son générique de fin.
 
Dans le comique, gros coup de coeur des années 2000 pour Sarah Silverman aussi!
 
Helen, tes 2 indépartageables sont aussi dans mon top 10, ainsi que plusieurs autres que tu as mentionnés.
Je ne me sens pas la force et la gymnastique mentale pour en nommer 50, mais mon top 10 est le suivant (avec plusieurs déchirements) :
In the Mood for Love - Wong Kar-wai (2000)
Harmonies de Werckmeister, les - Béla Tarr (2000)
Elephant – Gus Van Sant (2003)
I Don't Want to Sleep Alone - Tsai Ming-liang (2006)
Mulholland Drive – David Lynch (2001)
Still Life – Jia Zhang-ke (2006)
Keane – Lodge Kerrigan (2004)
Caché – Michael Haneke (2004)
My Winnipeg – Guy Maddin (2007)
Parle avec elle – Pedro Almodóvar (2001)
Cet ordre étant plus ou moins arbitraire...
 
J'ai dû à regret abandonner INGLOURIOUS BASTERDS, LE SOLEIL (Sokourov, 4 MOIS, 3 SEMAINES, 2 JOURS et quelques autres...
 
Ça m'étonne beaucoup de ne pas voir I'm not there plus souvent dans ce genre de listes. Il me semble qu'on parle d'un grand grand film.
 
j'ai aimé i'm not there, beaucoup même mais pas au point de la mettre dans les meilleurs des meilleurs.

par contre, j'avais complètement oublié les harmonies werckmeister et j'aurais dû lui accorder une place dans mon top...

allez allez, d'autres top 50!!!
 
Anyway, Far From Heaven est meilleur que I'm Not There.

Tant qu'à brûler ma liste à petit feu, Anna Boden et Ryan Fleck sont dedans (mes découvertes de la décennie). Sugar ou Half Nelson? Suspense.
 
Que j'aime les listes...Et franchement, une belle décennie de cinéma se termine. Je reviendrai avec ma liste finale prochainement mais voici quelques pistes:

DOCUMENTAIRES
- Alexei and the spring de Seiichi Motohashi
- Tarnation de Jonathan Caouette
- Grizzly man d'Herzog -
Une tente sur mars de Martin Bureau et Luc Renaud
- Hommes à louer de Rodrigue Jean

AUTEURS
- Zhang Ke Jia (The world, Platform, Still Life)
- Michael Haneke (Caché, Le ruban blanc, La pianiste)
- Carlos Reygadas (Japon, Silent light, Battle in heaven)
- Aleksandr Sokurov (L'arche russe, The sun, Taurus)
- Rodrigue Jean (Lost song, Yellowknife, Hommes à louer)
- Philippe Grandrieux (La vie nouvelle, Un lac et Sombre qui est sorti en DVD au Québec en 2005 malgré que le film date de 1998)

MADE IN QUEBEC
- Mémoires affectives de Francis Leclerc
- Yellowknife de Rodrigue Jean
- Jimmywork de Simon Sauvé
- Les états nordiques de Denis Côté - Derrière moi de Rafaël Ouellet
- La donation de Bernard Émond

TRILOGIE
- Depuis que Greengrass est à bord, les Bourne m'épatent. Mais chapeau à Jackson pour sa trilogie et j'ai adoré celle de Sokurov sur les dictateurs

COMÉDIES
- Napoleon dynamite
- It's all gone Pete Tong
- Snatch
- Et une ovation debout à Steve Coogan pour l'ensemble de son oeuvre

FEMMES, JE VOUS AIME
- Claire Denis
- Susanne Bier
- Sophie Deraspe
- Catherine Breillat

INÉGALABLES
- THE WORLD de Zhang Ke Jia
- CACHÉ de Michael Haneke
- LE FILS des Dardenne
 
L'ami Apichatpong et Caouette, je me les rajoute dans mes ovnis de la décennie!
 
DOCUMENTAIRES
The Devil and Daniel Johnston
Standing in the Shadows of Motown
Grizzly Man
Tarnation
Ghosts of Cité Soleil
Adagio pou un gars de bicycle
À hauteur d'homme
Les glaneurs et la glaneuse
Daytona
The Fog of War

AUTEURS
Paul Thomas Anderson
Quentin Tarantino
M. Night Shyamalan
Cameron Crowe
Steven Spielberg
Lars von Trier
David Gordon Green
Steven Soderbergh
Chris Nolan
Darren Aronofsky

MADE IN QUEBEC
Les Aimants
Lost & Delirious
Petit Pow! Pow! Noël
C.R.A.Z.Y.
Tout est parfait

TRILOGIE
The Lord of the Rings

COMÉDIES
Shaun of the Dead/Hot Fuzz
Superbad/Pineapple Express
Team America
Clerks 2
Freddy Got Fingered
Anchorman
School of Rock/Tenacious D/High Fidelity

INÉGALABLE
- Moulin Rouge!
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs