lundi, octobre 05, 2009

 

COUP DE MOU

Steven Soderbergh aurait-il un coup de mou?

À la lecture de ce passionnant entretien qu'il accordait aux Inrocks, on peut se poser la question:
"Prenez Godard. Il a fait, et continue de faire, des choses très intéressantes, dont je ne soupçonnais même pas l’existence avant qu’il ne me les montre. Son dernier film, Notre musique, est une merveille d’inventivité, alors qu’il a plus de 70 ans. Mais combien de gens apprécient cela ? Les spectateurs sont habitués à une grammaire, à un langage, et dès qu’on leur montre autre chose, ils refusent. C’est triste mais c’est ainsi. Une des raisons pour laquelle je prépare ma sortie, c’est que je me vois proche de la ligne d’arrivée. Je ne vois pas ce que je peux encore faire de neuf."

Moins flamboyant qu'un Tarantino mais plus que les Coen, moins décalé que Paul Thomas Anderson mais plus que Gus Van Sant, plus prolifique que tout le monde, Soderbergh fait pourtant tout autant partie qu'eux de cette génération qui bouleversa le paysage du cinéma américain dans les années 90. Mais c'est contrairement à ses collègues qu'il a construit son oeuvre sans souci apparent d'unité, en tout cas de style (The Limey, Ocean's Eleven, Solaris, Bubble, The Good German, Che, The Girlfriend Experience...) pour peut-être devenir un des auteurs les plus riches de notre époque, un de ceux qui tournent autant qu'ils réfléchissent à leur art avec acharnement.

Réussis ou pas, ses films sont en tout cas, chacun à leur façon, de nouvelles pierres posées sur l'édifice de l'inventivité, faisant continuellement avancer les choses sur le bon vieux principe de l'essai-erreur. Le savoir "fatigué", taraudé par l'idée qu'il n'aurait rien de neuf dans sa besace, a quelque chose d'inquiétant. Mais sachant que dans la même entrevue, l'homme ne peut s'empêcher de vendre la mèche de ses 3 prochains projets (une comédie musicale autour de Cléopâtre en 3D!, une biographie de Liberace et Knockout, un thriller), la vitalité du cinéma américain a peut-être encore de beaux jours devant elle. Il ne faut jamais crier au loup.

Comments:
Madame Helen Faradji,

J'ai été énormément déçu par votre critique des 10 films les plus surestimés. C'est quoi cet article de m*rde ?! Premièrement, vous évaluez des chefs d'oeuvre comme de la nourriture pour chien sans explication valable. Je pense notament à Fight Club, qui a il y a longtemps prouvé ses forces. Je considère les Choristes, Slumdog Millionaire et Babel comme d'excellent film d'ailleurs, mais chacun peux avoir ses opinions. Reste que vous, vous avez du faire un article pour passer vos émotions. Deuxièmement, votre article compte de grande lacune et montre qu'il a été fait sans grand travail. Je pense notamment aux "!!" que vous avez inséré, quoi de moins professionnel.

Finalement, vous dîtes que les critiques ne sont plus pris au sérieux et je crois bien que c'est à cause de personnes comme vous, qui se croit critique mais qui se contente de chialer, que le métier de critique est si mal vu. Lâchez vos pulsions de femme menstruée qui à envie de chiâler.

Vous pouvez me contacter sur mon addresse électronique: Super.Cholette@hotmail.com

Je vous remercie de votre attention.

P.S. Il serait bien que vous vous laissiez une addresse disponible pour les opinions des lecteurs, car c'est très lâche de chiâler derrière un ordinateur, tout en sécurité.
 
femme menstruée!!
wow, gabriel, j'aime te lire t'as un blogue toi aussi?
je le bookmark aussitôt!!

Gabriel!!
 
Où est disponible cet article?

Innaritu! Super surestimé le type.

Soderbergh raconte la même histoire depuis des années. Le Che est excellent, mais à l'image de l'humeur du cinéaste (maussade, tanné?).
 
@gabriel
Nul besoin de faire référence au cycle reproductif féminin pour étayer votre argumentaire.

Ceci dit, je trouverais beaucoup plus instructif un top 10 des films les plus sous-estimés.

Et ce film y trouverait surement une place de choix :
http://petit-change.blogspot.com/2009/09/critique-du-film-hudsucker-proxy.html
 
Les films les plus sous-estimés? Une excellente idée, ça. Merci

Mais je n'y mettrai pas Hudsucker Proxy: il a tout de même été sélectionné en comp. officielle à Cannes. On ne peut pas dire qu'il soit passé dans le beurre.

Jason: l'article sur msn.ca. Pour Soderbergh, je ne dirais pas qu'il est surestimé: les critiques sont rarement tendres avec lui, le public ne se déplace pas en foule pour ses films, les récompenses ne pleuvent plus vraiment depuis un bout...
 
Désolé d'être (encore) en désaccord avec vous Helen, mais, à mon très très humble avis de critique non-professionnel, "The Hudsucker Proxy" est l'un des films des années 90 les plus sous-estimé par la critique ET par le public; et son passage à Cannes ne change rien à cette réalité comme le démontre hors de tout doute l'analyse faite sur mon blog ;-)

Sinon, j'ajouterais à cette liste "Ed Wood" de Tim Burton.
 
Je crois que notre "désaccord" vient tout simplement de la différence de réception de ce film aux US (effectivement, il a été ignoré) et en France (il a été encensé).
 
@Helen
Plus je pense à votre raisonnement selon lequel "The Hudsucker Proxy" n'est pas un film sous-estimé de par sa présence au festival de Cannes et plus je me dis, à la manière d'un Jack Bauer interloqué : "It doesn't make sense."
Honnêtement, la sous-estimation des qualités artistiques d'un film par le public et la critique n'a rien à voir avec la visibilité qu'il puisse obtenir dans un festival de cinéma.

Ceci dit et à suite à votre dernier message, je suis curieux de connaitre la réponse critique que le film a obtenu en Europe ainsi que son box-office.
 
@Helen
Ah oui, félicitations pour ce top 10 d'une mauvaise foi réjouissante mais pas sûr que "Fight Club" ait sa place la dedans. Je le remplacerais volontiers par "Pulp Fiction" ou "Fargo" (je sais tout le monde aime ce film-là mais ça restera pour moi un éternel mystère).
 
Pas tout à fait d'accord: je crois qu'une sélection officielle en compétition à cannes est une marque d'estime, une reconnaissance du film. C'est bien de là d'ailleurs que Cannes tire son prestige, plus que les autres festivals: en sélectionnant un film en comp., il l'adoube d'une certaine façon, le fait exister sur la scène internationale en le distinguant, lui confère une aura de qualité certaine (après qu'on soit d'accord ou pas avec cette qualité présupposée, c'est une autre histoire): ce n'est pas qu'une question de visibilité.
Et comme dans le cas de Proxy, cette sélection s'est doublée d'une vraie reconnaissance critique en France (les Cahiers, Positif aussi remarquaient avec bcp d'enthousiasme la parenté du film avec ceux de Capra), l'estime portée au film me paraît indéniable.
 
Hum! "Pulsions de femmes menstruée qui a envie de chiâler". Pas pire! Mais, M. Cholette, si ATC est un tampax, le final de votre commentaire est un kleenex aux mucosités différentes de celles de la grippe... On devrait sans doute vous carter à l'entrée de "Polytechnique", mais il est vrai que ce n'est qu'une pièce à top-10 de films surestimés récents. Vos dix dollars seraient plus confortables au chaux dans votre poche.(Tsé? Comme dans "poche".-p

Vous êtes en feu! Lâchez pas. xx
 
Maudites critiques françaises.

Alors je reviens sur ce que j'ai dit et j'affirme maintenant que "The Hudsucker Proxy" fait partie du top 10 des films les plus sous-estimés du marché domestique américain. Le seul, vous en conviendrez tous, qui compte vraiment.
 
Soderbergh raconte toujours la même histoire, dans le sens bien sûr que ça un bail qu'il dit qu'il veut arrêter de faire du cinéma. Rarement vu un cinéaste aussi éclectique.

Généralement d'accord avec ta liste. Mais même si Rachel Getting Married est surestimé dans certains cercles, ça reste un bon petit film, que je conseille aux madames à mon club vidéo.
 
J'ai lu certain de vos commentaire, et j'aimerais vous faire par de mes doutes tant qu'a vous. Il me semble que vous êtes un personne triste et aigri Helen.


Êtes vous grosse? C'est sans doute pour cela que vous en voulez autant au personne qui sont célèbre. Une vieille femme moche, pauvre de vous!


J'aimerais cependant vous rassurer, vous ne serai jamais célèbre. Le monde n'à pas besoins de vous, heureusement. Les vrai créateur ne sont pas critique de cinéma, il font du cinéma.

Je vous trouve déplorable comme personne, et le pire, c'est que c'est entièrement de votre faute. Dommage.
 
Les vrai(s) créateur(s) ne sont pas critique(s) de cinéma, il font du cinéma.

Non, les vrais créateurs écrivent de façon anonyme sur les blogues, et ne mettent pas de «s» au pluriel.
 
Au royaume des belogues,
les ânes onymes sont rois.
R minuscule et Fausses Couilles
majuscules qui peuvent s'interchanger selon les cas.

J'ai rien contre,quand ils
sont pertinents et savent
écrire le français.
Pertinence ne veut pas
dire allégeance ou divergence;
elle est ou non.

Il faut d'abord un minimum
de connaissance de la langue
afin de critiquer intelligemment
par l'écrit,ce que vous ne savez manifestement pas faire,madame
Cholette et cie.
Alors rhabillez-vous,
remettez vos tampons en place
et bonne route.
 
Pour revenir à Soderberg,
je crois à l'essai-erreur
et l'éclectisme.
Tant qu'un artiste
peut imprégner sa signature,
qu'est-ce qui pourrait
l'empêcher d'expérimenter?
 
L'Âge des ténèbres est surestimé? Par qui? :)
 
Dans la liste des sous-estimés, The Woodsman, je sais pas... mais À l'Ouest de Pluton ça je suis d'accord et on ne le dira jamais assez. Dans les Québécois, il y a aussi Papa à la chasse aux lagopèdes que je distribuerais bien personnellement à la porte des Cineplex et des Guzzo.
 
Gilidor: touché:)

Antoine, oui, tu as absolument raison pour les Lagopèdes, une autre merveille passée dans le beurre...Mais je lui ai "préféré" pluton simplement parce que lagopèdes avait au moins été nominé aux jutra et donc un peu reconnu.

Mais Woodsman, je persiste: que ce film n'ait pas vraiment marché aux US, qu'il n'ait eu aucune nomination aux oscars, que la cinéaste n'ait fait que de la tivi depuis, ça fait quand même bcp de signes
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs