mardi, septembre 08, 2009

 

HOMMAGE

Quelqu'un capable d'écrire une aussi belle lettre que celle-là et de croire sans cynisme à la force de ces mots-ci: "The first impulse of any good film critic, and to this I think you would agree, must be of love. To be moved enough to want to share their affection for a particular work or to relate their experience so that others may be curious" est quelqu'un qui manquera au monde du cinéma

Le jeune critique des Philippines, Alexis Tioseco, grand défenseur du cinéma du sud-est asiatique (voir son site Criticine) et sa compagne slovène, elle aussi critique, Nika Bohinc, ont été assassinés à Manille la semaine dernière.

Comments: Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs