lundi, décembre 15, 2008

 

TOP 2008

Tradition oblige, voilà le temps des Tops de l'année. Une belle année, d'ailleurs, sous ses dehors discrets.

Après longue et minutieuse concertation, l'équipe d'ATC est donc heureuse d'annoncer le meilleur du meilleur de l'année, avec en grand gagnant La graine et le mulet d'A. Kechiche (ça vous étonne vraiment?), une pure merveille de générosité, de sensibilité, d'humanité (à découvrir en dvd bientôt)

Pour le reste
2: (1 presque ex-aequo): La vie moderne, Raymond Depardon
3: Man on Wire, James Marsh, le doc sur le funambule Philippe Petit
4: Les Bureaux de Dieu, Claire Simon: distributeurs, qu'attendez-vous pour nous offrir ce regard extraordinaire sur le quotidien du planning familial en France?
5: Papa à la chasse aux lagopèdes, R. Morin
6: Afterschool, A. Campos, qui n'a que 24 ans!!
7: A l'Ouest de Pluton, Bernadet-Verreault
8: JCVD, M. El Mechri
9: Milk: Gus Van Sant
10: Adagio pour un gars de bicycle, P. Ferland

Le pas vu de l'année mais qui aurait sûrement sa place là-dedans: Hunger, S. McQueen

Le "mais pourquoi tout le monde se pâme, c'est tout raté" de l'année: Rachel Getting Married de J. Demme

Le blockbuster de l'année: Dark Knight, C. Nolan,malgré la très vilaine voix de Bale

Le "j'ai perdu 10 dollars au lieu de regarder youtube, j'aurais plus rigolé" de l'année: Cloverfield de JJ Abrams

A vous...

Comments:
Je travaille dessus et je n'ai pas pu tout voir, donc je vais voir si je peux faire un peu de rattrapage dans les jours à venir.

Pas d'accord sur Cloverfield, oh non.
 
J'ai oublié Cloverfield depuis le mois de janvier, mais côté blockbusters, je l'ai préféré au Dark Knight surestimé de Nolan.

J'ai été déçu par un plus grand nombre de films qu'à l'habitude cette année, peut-être est-ce dû à une humeur personelle. J'ai aimé:

1) Synecdoche, New York. J'ai aimé l'humour misérabiliste caricatural du scénario de Kaufman, ses idées saugrenues, le ton de cauchemar fiêvreux, le joli flash de la finale et la chanson de Jon Brion.

2) Tout est parfait. Une grande surprise pour moi, un film d'ados d'une justesse remarquable.

3) Frost/Nixon. Ron Howard délaisse ses guimauves et fait un meilleur film politique que Oliver Stone cette annéee! Je ne l'aurais pas cru il y a quelques années. On connaît l'histoire, mais ca n'empêche pas le tension de s'installer au début du film jusqu'au duel final. J'ai passé une grande partie du film sur le bout de mon siège.

4) Cloverfield. Un film de monstres expérimental! J'aurais aimé qu'ils aillent plus loin, mais j'ai passé un bon 80 minutes dans la salle de cinéma (j'ai tout de même prévu de m'asseoir dans le fond de la salle avant la projection)

J'ai bien aimé Van Damme l'acteur dans JCVD, mais l'intrigue était moche. Et la cinématographie à la Robert Richardson circa 1995 était vraiment embêtante, le yeux des acteurs étant trop souvent cachés dans l'ombre pour aucune raison valable.

Et pour terminer, une bitcherie:

"Wow, quelle incroyable direction d'acteurs, mais bordel peux-tu lâcher le zoom sur ta caméra à l'épaule et reculer des pustules en gros plan-séquence?": La graine et le mulet
 
Deux films me sont revenues à l'esprit:

5) (il n'y a pas vraiment d'ordre, à vrai dire) 99 Francs de Kounen: quelques idées dépassées en 2008, mais plusieurs bon flashes de cinéma et une férocité bien envoyée.

6) Junior, le documentaire sur la ligue de hockey junior: un petit miracle de documentaire, plusieurs moments dramatiques et drôles captés merveilleusement par les documentaristes.

D'autres déceptions: W (une "dramatization" au ton de sketch de SNL ou l'on apprend rien), Burn After Reading (un Coen Bros générique et misanthrope), Indiana Jones 4 (passons)...
 
Les gars, expliquez moi pour Cloverfield... Sincèrement. C'est quoi cette histoire de naze?? Comment tu peux faire face à l'apocalypse finale et penser qu'à une chose: garder ta mini-dv pourrie à la main (même quand tu dois sauver quelqu'un d'autre)? Et puis expérimental, franchement....C'est pas Grandrieux non plus, hein!

Frost/Nixon; pas vu, mais drôlement hâte! C'est donc aussi bon que ça en a l'air?

Oui, Junior et Tout est parfait; deux belles surprises aussi. Belle année québécoise quand même

Ta bitcherie sur les pustules, je fais comme si je l'entendais pas....même leurs pustules sont belles, de toute façon :)
 
OK, je retirerai le mot "expérimental" de ma description et le remplacerai par "un exercise de style documentaire avec l'intrigue de Godzilla". C'est ce que j'ai aimé, cette unité de lieu et de temps (autour de la caméra qui elle est en mouvement).

C'est clair que la prémisse de Cloverfield, le fait d'enregistrer le tout sur une caméra en direct, n'est pas strictement plausible, mais il y aurait des trous narratifs plutôt embêtants pour la plupart des spectateurs si les réalisateurs avaient décidés de feindre un plus grand réalisme comportemental. Pensons quand même au documentaire des pompiers du 11 septembre suivient par les deux frères français, qui ont quand même gardés leurs caméras en marche au beau milieu du chaos. Je concède qu'ils ne sont pas allés chercher leur copines au 83ième étage en flammes... Tout de même, tant qu'à avoir un Xième film-catastrophe à New York, j'ai apprécié l'effort de Cloverfield pour modifier la recette, et l'adrénaline était forte dans quelques séquences. J'ai trouvé plutôt ingénieux l'idée des flashbacks sur la cassette dans la caméra, et je ne connais pas beaucoup de blockbusters qui ont utilisé la mise-au-point-focus-automatique d'une caméra comme élément d'exposition dramatique.

Je suis allé voir Frost/Nixon avec des attentes réduites à cause de mon appréhension du travail de Ron Howard, donc j'exagère peut-être mon enthousiasme, mais semble-t-il que la pièce de théâtre à la base du film était déjà très réussites. Ce n'est pas un film pour lequel je paierais pour revoir une seconde fois, cependant.

Je retire aussi ma bitcherie sur les pustules, parce qu'effectivement tous les acteurs étaient très beaux. Il y avait tout de même un abus de gros plan dans le film, non? J'ai parfois besoin de reculer un peu et voir l'ensemble de la scène en tant que spectateur, même si ce n'est qu'une simple cuisine d'appartement.
 
moi aussi j'ai beaucoup aimé cloverfield. christian résume pas mal les gros points fort du film. la plausibilité du film est telle vraiment importante dans un film de monstre qui attaque une ville? le but du film est l'expérience de la terreur, la première vraie représentation graphique de la terreur post-11 septembre; aucune explications sur le mal (qu'on ne voit jamais vraiment) qui s'acharne sur la ville, aucune trace de happy end.

ceci dit, c'était un film à voir qu'une seule fois et devant un écran géant.
 
En effet, je n'ai pas vu Cloverfield sur grand écran, ceci expliquant peut-être cela....Oui pour l'absence de happy end, mais ça reste quand même un cinéma de la pure sensation, un genre de grand huit émotif fait avec beaucoup de roublardise. Je l'échange en entier contre la mise en scène de la scène d'ouverture de Children of Men!

Sur les gros plans de la Graine, moi j'ai aimé justement. Ce sentiment d'être avec eux dans la cuisine, de quasiment sentir l'odeur du couscous, de pouvoir presque les toucher. Là, il y a une vraie invention sur les codes, à mes yeux, un vrai retournement puisque le gros plan ne souligne jamais rien de narratif, aucune émotion et quand l'émotion arrive (la poursuite finale du vieil homme et des gamins sur sa mobylette), pouf, Kechiche se plante loin loin loin dans le cadre...c'est bouleversant.
 
1-Syndromes and A Century (Apichatpong Weerasethakul)

2-The Rebirth (Masahiro Kobayashi)

3-Honor de Cavaleria/Le chant des oiseaux (Albert Serra)

4-La vie moderne (Raymond Depardon)

5-La graine et le mulet (Abdel Kechiche)

6-35 Rhums (Claire Denis)

7-Tulpan (Sergei Dvortsevoy)

8-La frontière de l’aube (Philippe Garrel)

9-Gegenüber (L'un contre l'autre) (Jan Bonny)

10-L’apprenti (Samuel Collardey)


+Cochochi, Ballast, La soledad, Tokyo Sonata, Wonderful Town, Élève libre
 
À noter que dans le dernier Post d'Helen, on retrouve la phrase:

Sur les gros plans de la Graine, moi j'ai aimé justement.

Joyeux Noël Helen.
 
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
 
je sais, je sais Denis.. C'était mon cadeau pour vous :) C'est quoi Eleve libre?

Et Raf, c'est quoi Tejut?
 
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
 
Éleve libre - Joachim Lafosse (qui avait fait Nue Propriété). FFM 08. Et sortie en salle en 09.
 
tejut c'est milky way, en anglais.
du cinéaste hongrois qui avait fait 'dealer'
(un des bons coups du ffm des 743 dernières années)

j'ai vu tejut à buenos aires, mais le film avait remporté quelque chose à locarno, l'année de 'nos vies privées'.

une succession de plans séquences hallucinants.
 
J'appuie Denis pour Élève libre, un film déstabilisant. Mise en scène classique,tout est dans le scénario et les performances, impossible de ne pas ressentir de fortes émotions.

L'as-tu vu à l'Impérial ? Le public avait de bien curieuses réactions.
 
C'est mon distributeur qui m'a refilé un dvd. On ressent de très bizarres de choses durant ce film oui, pourtant classique effectivement. Ça reste. Et c'est encore meilleur que Nue Propriété.
 
Yen a de 2007 mais vus cette année :(
Ben du rattrapage à faire.

1-La graine et le mulet(Kechiche)
2-Man on wire-(Marsh)
3-Entre les murs-(Cantet)
4-Up the Yangze(07)-(Chang)
5-Eldorado-(Lanners)
6-Gomorra-(Garrone)
7-Michael Clayton(07)(Gilroy)
8-4mois3semaines2jours(07)(Mungiu)
9-Tout est parfait(Fournier)
10-(Rec)-(Balaguero/Plaza)
Bien meilleur que Cloverfield je trouve.

+David Gilmour(Remember that night)
Wall E.
Les Faussaires
3 dias
Au-delà de l'animation 2008.
Une mention pour Denis et son premier film UDA réussi
"Elle veut le chaos".
Toujours à l'affiche de l'ExCentris.

Rayon "popcorn les doigts beurrés":
Dark Knight
Cloverfield,sur grand écran sinon ça doit être vraiment naze en effet.
Et...Ironman,guilty guilty boy ;)
 
Après quelques réflexions...

10- JCVD

09- WALL-e

08- Il Divo

07- Pontypool

06- La frontière de l'aube

05- Parking

04- Tokyo Sonata

03- Dear Zachary

02- Let the Right One In

01- The Dark Knight

Pis Slumdog Millionnaire, c'est plate en calisse. Je comprends pas pourquoi tout le monde est bandé sur ce film-là. Expliquez moé.

Pis mon most anticipated film de 2009, c'est celui avec Steven Seagal qui se bat contre des vampires, checkez moé le trailer, si c'est pas beau :

http://twitchfilm.net/site/view/its-steven-seagal-versus-the-vampires-a-trailer-for-against-the-dark#extended
 
-UN CONTE DE NOËL
J'ai vraiment savouré chaque instant de ce film. Les dialogues, la trame narrative, la formidable mise en scène, les procédés stylistiques qui ponctuent le film sans oublier des acteurs bien dirigés et au sommet de leur art (particulièrement Mathieu Amalric et Emmanuel Devos). J'ai beaucoup aimé. C'est un film exigeant mais stimulant.

Merci également à
-Tout est parfait pour sa profondeur,
-à la folie imparfaite mais jouissive du dernier Charlie Kaufman (celui-là, j'ai bien hâte de le revoir et le revoir...)
-à Christopher Nolan pour son Chevalier Noir qui risque d'hanter à tout jamais les prochains super héros

Pour ce qui est de Blair Witch project: New-York, pardon, Cloverfield, mmm, J.J. Abrams aime bien s'amuser et bien s'entourer...
 
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
 
Boulette: J'ai oublié l'excellent
"Gegenüber"(L'un contre l'autre) de Jan Bonny dans mon top 10.
(Rec)devient une mention.
Vieux motard que jamais.

Bananée 2009 tlm.
 
-top 10-
01.tiro en la cabeza - jaime rosales
02.la forêt de mogari - naomi kawase
03.tejut - benedek fliegauf
04.honor de cavalleria - albert serra
05.entre les murs - laurent cantet
06.la vie moderne - raymond depardon
07.la soledad - jaime rosales
08.vicky cristina barcelona - woody allen
09.rachel getting married - jonathan demme
10.berlin - julian schnabel


-mentions-
le chant des oiseaux - albert serra
the dark knight - christopher nolan
la frontière de l'aube - phiippe garrel
le silence de lorna - les frères dardenne
lumière silencieuse - carlos reygadas


-surprises-
charly - isild le besco
ex-drummer - koen mortier
frost/nixon - ron howard
happy-go-lucky - mike leigh
wendy & lucy - kelly reichardt
tout est parfait - yves-christian fournier


-un automne québecois-
à l'ouest de pluton - henry bernadet et myriam verrault
demain - maxime giroux
derrière moi - moi
le déserteur - simon lavoie
elle veut le chaos - denis côté


-guilty pleasures-
burn after reading - les frères coens
rambo - sylvester stallone
le tueur - cedric anger
w. - oliver stone


-surrestimés-
ballast - lance hammer
the edge of heaven - fatih akin


-déceptions-
the burning plain - guillermo arriaga
gomorra - matteo garrone
the man from london - bela tarr
snow angels - david gordon green
three monkeys - nuri bilge ceylan


-médiocrité-
borderline - lyne charlebois
the happening - m. night shyamalan
my blueberry nights - wong kar-wai
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs