mercredi, novembre 26, 2008

 

CRITERION PENSE À LA CRISE

Bien sûr, on rêverait tous d'une DVDthèque complète des éditions Criterion. Ce serait un peu le bonheur. En tout cas, on en serait pas loin.

Mais la dure réalité est là: les Criterion ont beau être beaux, ils coûtent un bras et parfois même une jambe en plus.

En ces temps de crise, voilà que nos amis viennent proposer une fort sympathique poire coupée en deux via leur tout nouveau site web: www.criterion.com

Des extraits, des clips, des tout ce que vous voulez, mais surtout l'occasion de se payer un film de leur collection pour 5$. Le film en question sera disponible 1 semaine online, visionnable plusieurs fois et le 5$ déduit en cas d'achat du DVD (normal ou Blue-Ray, la classe). Sont dors et déjà disponibles The Cranes are flying (Kalatozov), The Horse's Mouth (Neame), Sweet Movie (Makavejev) et Il Posto (Olmi). Tout con, mais fallait y penser.

Autre nouvelle nouveauté, la section The Auteurs, un genre de facebook monomaniaque pour cinéphiles à découvrir d'urgence.

On arrête décidemment pas le progrès

Comments:
Je trouve les DVDs Criterion plus souvent qu'autrement surévalués en raison de leur prix élevés, des pistes de commentaires ronflantes d'érudits académiques prétentieux et des sous-titres offerts exclusivement en anglais.

Le catalogue Criterion offre quelques titres qui ne se retrouveraient peut-être pas chez d'autres éditeurs, j'en conviens. Mais bien d'autres éditeurs offre le traitement Criterion (restauration de vieux films, documentaires et commentaires, entrevues) mieux que Criterion eux-mêmes, et à meilleurs prix. Finalement, Criterion, c'est surtout une marque de luxe comme Gucci ou Dior, c'est pas mal du "status symbol" pour yuppies branchés.
 
Ah mais on est toujours prêt à en découvrir d'autres, des jolies éditions. As-tu des conseils?

Par contre, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi: c'est sur Criterion que j'ai entendu Scorsese commenter The Tales of Hoffman et c'était jouissif. Ni ronflant, ni prétentieux, ni rien d'autre que trippant.
Mais c'est vrai, les ST seulement anglais, pas leur meilleure idée..
 
Bon, je nuance un peu: Criterion est un peu tout seul dans l'édition de cinéma de répertoire international ou un peu marginal. Je ne connais pas d'autres éditeurs qui ont une série aussi systématique que Criterion. J'avais plutôt en mémoire quelques DVDs de classique de Sydney Lumet avec des documentaires bien complets sur le film et son histoire, mais nous parlons tout de même de classiques populaires américains. Ma mémoire emboucannée ne me fournit pas d'autres exemples à l'instant.

Pour préciser ma critique: les commentaires audios des Tarkovskys chez Criterion sont un bon exemple des commentaires académiques ronflants et prétentieux. Je passe sur Andrei Rublev parce qu'ils ont repiqués la vieille édition LaserDisc, mais le commentaire lu sur Solaris a toute l'énergie et l'intérêt d'une bonne oraison funèbre. Le 8 1/2 de Fellini est un autre bon exemple, avec un vieil ami déprimé de Fellini qui le compare à Leonard De Vinci, un professeur de cinéma italien à l'accent hautain et une autre voix féminine sans entrain lisant un essai préparé d'avance. Pas ma tasse de thé.

L'une des rares piste commentaire d'un grand intérêt produites par un outsider que j'ai découverte est offerte sur le Hard-Boiled de John Woo (non pas sur le vieux Criterion, mais sur une édition subséquente appelé Double Dragon Dynasty, je crois): ton enjoué, beaucoup de détails sur le tournage et quelques petites niaiseries improvisées plutôt rigolotes.

Bonjour chez vous.
 
Moi j'aime bien les Criterion, surtout pour les documents d'archives qui accompagnent généralement le film. Les DVDs d'oeuvres de Godard sont très généreuses en suppléments intéressants.

À la défense des académiciens, je trouve personnellement pertinent de donner la parole à des spécialistes habituellement boudés par le public. Certes, ce n'est pas pour tout le monde et ça peut parfois être lassant, mais on obtient bien souvent des informations que d'autres ne pourraient nous enseigner.

En ce qui concerne d'autres compagnies dignes de Criterion. Je jette un coup d'oeil à ma collection personnelle et je suis surpris de constater que les boîtes spécialisées dans la distribution de films de genres offrent un contenu parfois surprenant. Un exemple, le nanar Don't Go in the Woods a eu récemment droit à un transfert magnifique, un documentaire d'une heure trente, une piste de commentaire et plusieurs autres trucs chouettes.

Je trouve assez marrant que le meilleur et le pire du cinéma aillent droit à un traitement semblable.
 
Kino

www.kino.com
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs