samedi, août 23, 2008

 

ET UN SECOND (BOUQUET DE FLEURS)

...à l'ami Raf dont le nouveau bébé Derrière moi a été sélectionné dans la section Zabaltegi - Nouveaux Réalisateurs du Festival de San Sebastian! La classe.

À suivre du 18 au 27 septembre. Allez Raf, allez Raf, allez Raf!

Comment s'appellent déjà les programmes abolis par notre beau gouvernement? Quelque chose du style rayonnement de nos artistes à l'étranger, non?

Comments:
La couverture-presse du FFM cette année est absolument...j'ai envie d'utiliser l'expression québécoise "zéro, je ne retiens rien".

Il n'y a que 4 personne qui semblent avoir fait leur travail:
Rachel Heller, Marcel Jean, Marc-André Lussier et Liz Ferguson.

D'autres, je ne sais si ils reçoivent la carte-presse, mais ils ne la méritaient pas pour ne traiter que de 3 films ou moins en une semaine.

La contribution des weeklies est lamentable. 3 gailurons chez Ici ont réussi à voir 5 films. Mirror: quelques previews sans critique, et un interview sur Be Like Others. Voir, petit article marginal sur la section docu. Hour ça va à peine un peu mieux, mais je me souviens d'une époque où on pouvait lire des chroniques mentionnant 15 films.

Tout l'monde se prépare pour aller au TIFF, j'imagine, que je trouve affreusement commercial.

À bon entendeur,

Caspesyan
 
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.
 
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.
 
et?
so?
 
Et?
So?

Je ne comprends pas bien.
J'aime lire les couvertures des festivals que je fréquente, c'est peut-être un peu idiot. Dans le fond, qu'en ai-je à foutre de la critique: c'est çà votre message?

Mon message à moi c'est que la critique cinéphile montréalaise se fait paresseuse. Et? So?


Abeille ?

Caspesyan
 
C'est quoi le lien avec le "post" de Helen?
C'est quoi le problème avec le TIFF?

Les sélections de Losique endorment tout le monde, incluant les journalistes. Le vieux matou refuse peut-être de crever, mais le reste de la planète attend seulement qu'on le fasse piquer.
 
Vous faites bien de vous cacher.
 
Avec Losique à la barre, le FFM doit mourir, point.

Ça n'a rien à voir avec les journalistes qui couvrent encore (les pauvres, ils le font vraiment sans passion)le font par sentiment trouble de garder le cadavre de couleur regardable. Ou parce que leurs patrons ont demandé une couverture.

Le FFM est encore beaucoup trop couvert.
 
Donc, Denis, vous assumez l'opinion que le FFM ne présente
que des navets cette année?

Et c'est bien ce que tous les autres lecteurs de ce blogue pensent?

Cedric
 
Le FFM doit mourir et ça n'a rien à voir avec le fait que 'par hasard' il y a 4, 5 ou même 8 perles de cachées dans les huitres visqueuses de la programmation.

À cause d’une intervention chirurgicale sur ses dents, Brian DePlama a le regret d’informer le festival des films du Monde de Montréal qu’il lui sera impossible d’être présent.

Rires
Rires
et encore Rires
 
Ça serait dommage de perdre le nom "World Film Festival" pour un maigre "Montreal International Film Festival". Moi je l'ai dis maintes fois qu'il faudrais garder le nom, mais avec les employés du FNC à la barre.

Peu importe, ma passion pour le cinéma se fiche bien de ces boutades du métier bien québécoises. Je reproche quand même à la critique d'être de niveau en deçà des bassesses dont elle accuse le FFM depuis longtemps.


En tant qu'amateur je me sens plus victime comme lecteur qu'en tant que festivalier. Les cinéphiles ont disparus de la presse.

Caspesyan
 
Et les journalistes nagent dans les navets ces jours-ci à Venise.
Çà au moins la presse d'ici m'en a mis au courant.

Caspesyan
 
J'abonde dans le même sens que Denis.
Devant un mourant sous respirateur artificiel, les infirmiers n'y peuvent rien.
Faut débrancher.
"Sang neuf demandé".
 
D'accord, mais....Moi ce que je témoigne c'est que plusieurs journalistes assistent aux séances du festival sans glisser de mot ou presque auprès de la population.
C'est donc clair que c'est de la boutade, sinon pourquoi aller voir les films ?? Au moins, n'allez-y pas! Je trouve ça malhonnête et j'aimerais un peu plus d'impartialité de la part des critiques car les cinéastes invités (il y avait au moins 20 à 25 bons films cette année) ne sont pas responsable des petits entêtements de nos dirigents de festivals au Québec.


Et souhaiter la mort des gens, dans ma religion çà veut dire s'enlever 7 ans d'espérance de vie.
On ne combat pas la négativité par la négativité.

Le FFM ne mourra pas car quelqu'un sautera sur l'opportunité de diriger le FFM quand Losique sera à le quitter. La seule solution que je vois est de transférer le FFM à l'équipe du FNC, parce que le FFM même si mauvais garde sa réputation comme festival compétitif alors que le FNC est reconnu comme un festival marginal. Commencez un autre festival serait d'une témérité à frôler l'idiotie.

Donc, machez bien vos mots quand vous souhaitez la mort du FFM. Ça ne fait aucun sens. Il faut faire remonter le gros bâteau à la surface. Je crois à un FFM avec une section "Nouveau Cinéma". Et à un contrat de 50 ans avec le directeur du FNC comme directeur de programmation (qu'est ce que ça changerait tant d'avec son rôle du moment?).

Si vous êtes pas Losique, soyez au moins logique.


Caspesyan
 
Cédric, c'est pas une boutade ou sarcasmes; si peu.
On s'est exprimé au sens "figuré", pas au sens propre, on souhaite la mort réelle de personne parce que c'est pas gentil, aucun rapport avec ta religion.

Ça fait trop longtemps(des années) que Losique nous fait son numéro de borné têtu, et ça, aucun journaliste y peut rien.Nada, et je suis le premier à défendre leur manque de motivation.

On peut pas leur demander de sauter comme des binnes en l'air pour une programmation soporifique qui dure depuis des lustres, quand bien même il y aurait 25 bon films sur un programme de quoi, 240 longs? Si j'étais à leur place, je serais pas motivé pour le poste de chercheur d'or dans une telle bouillie.

Le problème, c'est la tête de Garfield qui pense être le roi, et nous, des cons ignares qui doivent avaler la pâtée en le remerciant.
Quand yen a marre, yen a marre.
Losique a dépassé le point de non-retour depuis longtemps.
De Palma devait avoir une dent contre...:)


Je souhaite seulement le remplacement du chat, qu'il tire sa révérence en nous faisant une belle bise bien baveuse au plus criss.

C'est tout.
End of story according to me.
 
Une dernière, "for the road".

Le FFM est depuis longtemps le trip d'un mégalo fini.
Il est sain de rejeter tout en bloc(ou presque) quand il faut faire face à une vision totalitaire et ô combien endormante, par sa programmation et sa philosophie inexistante depuis tant d'années,même s'il y demeure quelques perles perdues,aucunement attributaires au jugement del Présidenté dé la Républica del senor Lozique.

Nos journalistes n'y sont pour rien, absolument rien.
Ceux et celles qui le couvrent encore ont toute ma sympathie et mon respect empathique et résilient.

Kisses.
 
"Ma religion" c'est une supersitition.

De Palma je l'attends avec une brique et un fanal.

Si le FFM reçoit des subventions c'est que d'autres gens que Losique le supporte. Je doute
que la disparition de Losique indique automatiquement
la fin du FFM. Admettons que cela arrive, donc le FNC domine? Ça va s'appeler Nouveau Cinéma, oũ ils vont arriver avec un MIFF (Montreal International Film Festival)? D'abord, c'est archi-ennuyant comme titre. Et puis,
comme ce festival dépends depuis plusieurs années d'autres
festivals, la bataille pour mettre ce nouveau festival à l'avant-plan
serait plus risqué que si le nom FFM était gardé et sa réputation
des années 80 refaite. Je donne à Losique la qualité
d'avoir choisi le meilleur nom de festival de cinéma au monde.
Si l'équipe du FNC s'occupait du FFM, ça serait la meilleure
leçon pour tous.

Peut-être que je me trompe et que l'équipe du FNC n'a
aucunement besoin du nom et de l'histoire du FFM pour
combattre le TIFF, mais je trouverais quand même dommage
de perdre le nom. I'm all about fierté de ma ville. WWF..sorry...
WFF sounds tough.

Caspesyan
 
WWF: Worst Film Festival
 
je suis ravi que cette bonne nouvelle concernant mon film fasse autant jas........ser....euh........ ouain.

bon....

euh...

moi je pense que si le coach des Patriots pouvait diriger les Yankees avec Gordie Howe (mais en plus jeune) comme milieu de terrain, ce serait la meilleure leçon de rugby pour tous.
 
Mouhahah j'avoue que j'avais en tète quelque chose comme Wonderful Film Festival (ou Festival Féroce de Montrèal, GRRR), mais bon.

FNC pourrait aussi bien devenir Festival Niaiseux du Cinéma. Tsé.



On s'en va plutôt vers le MIFF, et ça m'inquiète.

La seule chose qui m'intéresse finalement, c'est que Montreal reprenne ses lauriers. Le TIFF a damé le pion à Montréal depuis qu'il existe (vers autour de 1996). Avant ça, le TIFF c'était comme le FNC d'avant le FCMM: un micro-événement rassemblant quelques films des autres festivals (le FNC a l'avantage
de s'être intéressé longtemps aux nouveaux médias). Les deux festivals utilisent une ancienneté qui cache bien des faits.

Si le FFM reprenait sa place, les gens ne pourrait rien y redire. Ça n'a pas toujours été Worst Film Festival. Si le FNC se bat contre le TIFF ça fera d'avantage de flammèches que si l'équipe du FNC dirigeait le FFM, un festival qui est reconnu pour avoir montré ses griffes depuis longtemps.

Parce que quand Losique va quitter, c'est là que va commencer le vrai combat des festivals.

Caspesyan
 
Raf: Félicitations! J'attendais que vous reveniez avec vos lauriers ! Dans ma religion (hum hum) ça porte malheur de (hum hum) avant que la personne ait reçu ses lauriers. Alors je me retenais de vous (hum hum) mais les pensées à votre égard étaient très positives.
Là je me libère car finalement ma religion se résume à un clash culturel continue.



En fait au départ mon commentaire devait avoir lieu sur le thread à propos du minou du FFM. C'est une pure erreur. Désolé. (surtout que je répondais à Helen sur le précédent post, MDR).


Caspesyan
 
De toutes façons je vais aller les voir, vos film (à Raf et à Denis).

C'est bien mieux que des félicitations. Combien de gens félicitent dans ce milieu sans véritablement s'intéresser à
quoi que ce soit?

Caspesyan
 
Encore une fois Rafaël, donne des nouvelles lorsque ton film sera présenté à Québec.

S'il fait partie de la programmation du FNC, je vais définitivement faire le voyage pour voir vos derniers opus.

En se croisant les doigts pour que Hommes à louer soit présenté sous une forme quelconque.
 
«Parce que quand Losique va quitter, c'est là que va commencer le vrai combat des festivals.»

et pourquoi ?
 
attention Simon, si tu poses une question.... Caspesyan va te donner une réponse................
 
C'est bien juste car je suis pas capable de vous faire le dessin.

Caspesyan
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs