mercredi, juin 11, 2008

 

Plogue même pas honteuse

Quand un ami d'ATC sort un film, on en parle.

Rendez-vous donc à l'Ex-Centris à compter de ce vendredi 13 pour enfin découvrir Le cèdre penché, 1er long métrage de Rafaël Ouellet, prix du public aux Rendez-Vous du Cinéma Québécois 2007.

Tous les jours à 15h15 et 19h.

FLASH: à compter d'aujourd'hui, vendredi 20 juin, le film sera présenté tous les jours à 17h

Renseignements: ici

Comments:
merci helen
mais aussi faut le dire;
quand on est un ami d'ATC, il y a un prix à payer.
devinez qui détruit mon film demain dans le ici?
check it out!
 
Ouf. Tout ce que je peux dire.
 
Je vais checker ça out for sure.
Et si tu nous dis: "devinez qui",
j'ai le pressentiment d'un quadrupède qui récidive.
 
eh ben
augendre était à mon visionnement de presse
et ne s'est pas gêné pour clamer haut et fort que c'était de la m*rde. mais il a toutefois préféré ignorer le film dans son journal...

pourquoi pas?
 
Si Augendre n'a pas aimé, moi je considère sérieusement qu'il s'agit d'une consécration! :-)
 
Au moins t'as le Gournal qui te défend dans le Cahier Week-End (Maxime D.).

Voici l'intro et la conclusion en guise d'apéro.

«C’est le réalisateur Rafaël
Ouellet lui-même qui le dit :
Le Cèdre penché, son premier
long métrage, est une oeuvre
inclassable, un ovni. Un film
intimiste et contemplatif qui,
malgré ses défauts, mérite
d’être découvert.

[...]

Filmés comme un documentaire,
les passages du film dans lesquels
les deux actrices (toutes
deux très bonnes et également
musiciennes dans la vie) travaillent
sur la chanson en studio
sont d’ailleurs particulièrement
réussis et touchants de vérité et
d’authenticité.

Malheureusement, ce n’est pas
le cas de l’entièreté de ce film
inégal qui souffre d’un scénario
un peu vide et d’un manque de
moyens évident (budget d’environ
5 000 $ !). Mais vu les circonstances,
il s’agit d’un premier
effort louable et fort
prometteur…»
 
Heureusement, ce n'est pas Bruno "cinéphile" Lapointe qui en a fait la critique...
 
Les paroles blessent mais disparaissent, quant aux écrits eux... La crédibilité d'Augendre est nulle,on peut même pas croire le contraire de ce qu'il dit ou écrit.
Mieux vaut rien de lui, qu'une louange ou une fiente, et dans ce sens, c'est positif l'absence de critique dans le ICI; ça lui évite des baffes,et ça nous épargne, sauf qu'ils auraient pu assigner quelqu'un de plus compétent.

But heh... J'ai pas lu de mauvaises critiques encore, à part ce Néandertalien.
 
c'est certain qu'on préfère 'rien' à une mauvaise critique, surtout lorsque notre but est de faire voir le film.

mais on peut tout de même se questionner sur l'éthique. ignorer l'existence de deux cinéastes, pour des raisons personnelles, c'est pas très professionnel.

et c'est pas très différent de chrystal qui empêchait il n'y a pas si longtemps aux journalistes du ICI d'assister aux visionnements de presse de ses films pour des petites guéguerres. ou d'un certain metteur en scène de réputation mondiale qui refusait qu'un certain critique d'un certain journal assiste aux représentations de ses pièces... pour des raisons... personnelles.

mais bon.

on tourne la page.
de ce journal.
 
une semaine de plus!

LE CÈDRE PENCHÉ
toujours à l'ex-centris
du 20 au 26 juin tous les jours @ 17h
 
J'ai vu ton film Raf.
J'ai aimé l'humanité poétique qui s'en dégage.
On est en famille ici. Perso, j'ajouterai que je vois jamais les premiers films d'auteur comme je vois le "x ième" film d'un cinéaste connu.

Simplement parce qu'on a pas le droit de détruire l'effort de celui ou celle qui "plonge" dans le marais de la réalisation pour la première fois.

Ma scène préférée: celle de la discothèque avec la musique planante "groovy"...
Yeah,that's it man...
Puis l'enchaînement de la scène suivante dans l'autobus...

Merci Raf.
 
J'aimerais être tenu au courant si le film est projeté à Québec :)
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs