jeudi, octobre 18, 2007

 

La switch est à bitch...

Francis Ford Coppola en a gros sur la patate. Et il se défoule sur ses ex-petits n'amis dans la dernière édition de GQ. Évidemment, c'est The Guardian qui rapporte perfidement.

"I met both Pacino and De Niro when they were really on the come," he said. "They were young and insecure. Now Pacino is very rich, maybe because he never spends any money; he just puts it in his mattress. De Niro was deeply inspired by Zoetrope [Coppola's studio] and created an empire and is wealthy and powerful. Nicholson was - when I met him and worked with him - he was always kind of a joker. He's got a little bit of a mean streak. He's intelligent, always wired in with the big guys and the big bosses of the studios. I don't know what any of them want any more ... Pacino always wanted to do theatre ... [He] will say, 'Oh, I was raised next to a furnace in New York, and I'm never going to go to LA,' but they all live off the fat of the land."

Et vlan dans les dents.

Bon, maintenant que la vieille dame aigrie a sorti le méchant, on pourrait peut-être repasser à l'étape intéressante, M. Coppola. Faire des films (ce Youth Without Youth, c'est pour demain ou pour la st-glinglin?)


Comments:
Quelqu'un a eu vent de la nouvelle selon laquelle Coppola s'était fait voler son portable avec plusieurs de ses idées de film?
 
http://www.cyberpresse.ca/article/20070929/CPMONDE/70929039/6723/CPMONDE
 
Apperement, j'peux pas copier/coller un lien dans son intégralité...Pour faire une histoire courte, Coppola s'est fait piquer ses ordinateurs dont l'un d'eux contenait la seule et unique copie du scénario de son prochain film.
 
Encore pire.
 
j'ai fait ça moi aussi avec ma maîtrise... pas un bon plan!
 
Mouahahahahaha, mes parent reviennent d'un sejour dans les luxueux lodges Coppola au Belize.

Cedric Caspesyan
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs