mercredi, octobre 24, 2007

 

1500 totons ou l'avis d'un peuple?

Un petit oiseau vient de me suggérer d'aller lire la chronique de Bill Brownstein parue dans la Gazette aujourd'hui. On la trouve ici

Et qu'est-ce qu'on y lit? Qu'un sondage a été organisé parmi les utilisateurs du site zip.ca pour déterminer leur meilleur film canayen. 1500 âmes ont voté, choisissant dans une liste de 7 films établie par le site. Sauf qu'il y avait aussi une 8ème réponse possible: "aucun des titres cités"

Et vous le croirez si vous le voulez, bande de sceptiques, mais c'est bel et bien la 8ème réponse qui l'a emporté.

On se dit comme ça vite vite que les films proposés ne devaient pas être du plus bel effet. Que nenni, les amis. On y trouvait Bon Cop, bad cop, The Sweet Hereafter, Jesus de Montréal, CRAZY, Strange Brew, Meatballs et The Changeling.

Deux choses:
1) y'en avait aucun là-dedans qui méritait la palme??? Come on. D'accord, il y a de la cochonnerie, mais Arcand ou Egoyan ne valaient pas qu'on leur décerne?
2) qu'est-ce que c'est que cette liste pourrie? Qui sont ceux qui l'ont établie qu'on les pende par les pieds. Où sont Cronenberg, Perreault, Lauzon, Jutra, Maddin, etc? C'est comme ça qu'on promeut notre cinéma??

Brownstein le dit mieux que moi:
Not to turn this into an exercise in flag-waving, but it is awfully disheartening to see the disdain with which some view the Canadian film industry. No question, Canada has turned out some colossal turkeys, but it should also be noted that it has produced an inordinate number of excellent films, particularly in proportion to the number of films produced over all. It should also be pointed out that these films are often produced under the most trying of circumstances; that is, the films are at the mercy of a Hollywood-centric distribution system, even within this country, which doesn't give much theatre space to homegrown fare. (...)

So, a little more respect for our film industry, please.

Comments:
Vous savez, les anglo du ROC connaissent absolument pas leur cinéma national. Le gros problème est surtout que l'ensemble des canadiens (y compris nous) ont une parfaite méconnaissance de la cinématographie des deux nations que forme la nation canadienne. Nous ne connaissons guère les bons films anglais (quoique si on se donne la peine, on fini par repérer et voir les bons) et les anglais ne connaissent absolument rien de notre cinématographie à nous qui leur semble tout aussi exotique que celle de la Suède, du Danemark ou tout autre pays scandinave/européen. Ils connaissent uniquement les films québécois que tout le reste du monde connaisse (arcand, crazy, etc...) Ils ont absolument aucune idée de l'importance des Perreault, Jutra, Brault, Forcier, Lauzon, Morin, Émond dans notre cinématographie nationale (QC) et extra-nationale (Canada). Le problème est à l'interne parce qu'ailleurs dans le monde, personne ne fait de "réelle" distinctions par rapport à ça, ils voient TOUS les films Canadiens. Ce genre de palmarès devrait être compilé par un magazine étranger.
 
Aaaaah bande de mécréants, vous pensiez que Mickey était disparu (ok ok vous ne l'avez même pas remarqué...)! Eh ben non, comme Ebirah ou Mothra il revient toujours hanter les côtes de nos contrées culturelles.

La petite fée des dents m'a dit que le monsieur s'est PHOTOCOPIÉ! Il a eu un mini-Mickey. Et maintenant, sûrement rempli de joie, le voilà de retour, telle la mouche insaisissable qui bourdonne dans votre grenier la nuit. En guise de réflexion trippante comme un bol à punch, il nous pond un truc bien vaseux sur Denys Arcand dedans son belogue zzzz...

On n'a pas fini...
 
On avait remarqué Jason et moi.Il revient nous casser les bonbons juste à temps pour l'Halloween.
Vaseux tu dis?

Telle une franchise de série Z qui veut pas lâcher, Mickey strikes back avec un autre de ses magmas pseudo-littéraire puant à cent lieues. De kessé tu nous radotes encore, chose?!

Gâteux précoce, il va être redoutablement efficace pour endormir Mini-Moi dans ses montées de lait, ses poussées de dent etc...Jusqu'à l'âge où sa copie lui dira(on l'espère): Papa tu es un niais, je m'en vais, j'étouffe.

"Soupir". Très gros soupir.
 
Je trouve que vous lui accorder beaucoup trop d'attention à toujours revenir sur son cas...Moi, ceux qui écrivent des bêtises, je ne les lis pas.
 
Peut-être, D. Peut-être.
Accordons-nous trop d'attention à la pollution?
Si personne ne le dénonce et réagi, il se dira qu'il a raison, sévira encore et fera d'autres petits médiatiques polluants, qui sait.

Je fais pas le Don Quichotte d'habitude; mais le poivron,en plus de dire des conneries,conforte les gérants d'estrade dans leur étroitesse d'esprit, à voir la majorité des commentaires qu'il attire.Il est non seulement insignifiant et bête, mais malsain et nuisible.

Je t'avoue, depuis le temps qu'il sévit, j'ai l'impression de me battre contre un moulin à vent indétrônable, mais le légume est tellement indigeste que je ne puis rester indifférent. Il pollue pas que le cinéma, mais l'intelligence primaire qui commande une réaction.

Il insulte la mienne(et de bien d'autres), l'ignorer c'est comme balayer une merde sous le tapis, un moment donné ça fini par sentir et/ou se multiplier,il faut faire quelque chose pour enrayer le problème un jour, genre passer l'aspirateur ou appeler l'exterminateur.

J'aimerais être comme toi D,(et le suis dans 99% des cas), mais pas Augendre. Lui, chu pas capable.J'aime trop le cinéma sans doute.

Supposons, vous êtes musicien classique, et un critique musical publié sur papier et internet dirait: Bof, la musique classique, c'est platte mais pas toujours, c'est puriste, la musique pop égale la musique classique sinon mieux mais pas toujours blablabla n'importe quoi, tout le temps .

Vous réagiriez comment?

La critique cinéma au "Nouvelliste" de Trois-Rivières est cent fois mieux que lui à Montréal!

Une aberration qui pose la question suivante: Who did you suck to get in man?!
À la densité de conneries qu'il pond au paragraphe, il doit sucer.
En quelque part...
 
Comme D, je ne lis plus. Depuis longtemps.
Sauf en cas de connerie majeure. Gardons nos énergies pour défendre les films.
 
Très bien, c'est noté.
En attendant d'exercer le détachement zen, je m'épancherai sur mon blog à l'avenir.
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs