dimanche, mai 20, 2007

 

La phrase la plus concept de la semaine

Lue dans Technikart

"Je fais des films qui marchent sur une ligne extrafine et il y a toujours des ignorants pour la franchir à ma place"
David Fincher, dont le Zodiac est actuellement en compétition officielle à Cannes.

Peut-être est-ce la traduction du journaliste, peut-être est-ce la fatigue, allez savoir. Mais franchement, qu'est-ce que le réalisateur peut bien vouloir dire par là?

Comments:
Peut-être voulait-il parler de l'interprétation que font les gens de ses films?
 
En tout cas Polanski lui est beaucoup plus facile à comprendre...

Aux journalistes présents à la conférence de presse de Chacun son cinéma :

"Moi je propose de raccourcir cette conférence. (...) Je crois que c'est une occasion unique, vraiment rare, d'avoir une telle assemblée de metteurs en scène importants, assis, faisant face à un public de critiques... et avoir des questions tellement pauvres ! (...) Je crains vraiment que c'est l'ordinateur qui vous a abaissés à ce niveau, que vous ne vous intéressez plus à ce qui se passe au cinéma, que vous ne tapez plus parce que vous n'avez plus besoin de clavier : vous transférez une information que vous obtenez avec votre souris, sur le papier que vous allez donner à la rédaction, et c'est pour ça que vous savez si peu de nous tous. Alors franchement, allons bouffer !"
 
Aouche...mais je ne peux pas dire que je ne suis pas satisfaite de voir un cinéaste lui aussi se désoler de l'état de la planète ciné. Critiques, cinéastes, cinéphiles, tous unis!
 
Salut tout le monde, petit message de Cannes pour vous donner mes impressions rapidement.

1. On entend beaucoup parler de l'histoire de Polanski ici et je dois dire qu'il a raison. On semble se ficher du cinéma ici, y'a que voir Jude Law qui compte. Bref tout le glamour ça devient lourd.

2. Hélène je veux te rassurer (si tu n'as pas encore lu les critiques), mais No Country For Old Man est tout simplement MAGNIFIQUE. J'ai eu la chance de le voir hier et je peux affirmer que c'est leur meilleur film depuis Fargo. Je donne immédiatement le prix de l'interprétation à Javier Bardem (La mer intérieure) pour son rôle de tueur psychopathe qui donne le frisson. Leur film le plus noir, le plus violent...et le plus drôle. Bref, je suis encore sur le cul. Les Coens nous ont donné toute une leçon de cinéma.

3. 4 months, 3 days and 2 hours est le favori présentement avec No Country. Aujourd'hui passait Paranoid Park (les critiques sont divisées).

4. Question ridicule s'adressant à Denis Côté : Est-ce que Nos Vies Privées aurait pu passer à Cannes? Parce les films qui représentent le Canada... (Roméo & Juliette, Ma fille mon ange).

Bon. J'y retourne. Ce soir un film de Wajda sur la plage, demain Paranoid Park.
 
Jason B...salaud va! :)

J'attend de tes nouvelles sur mon p'tit préféré de Portland!!

J'entend parler d'un Elephant plus faible...
 
Polanski est peut-être pépé ou papy, mais il a encore une gueule d'enfer.

Jason B. dans:
"Jason et les Cannonautes"...

On a un satellite cannois incomparable!
 
Jason - Nos vies privées a été considéré par toutes les sections et présélectionné un temps. Nous n'avons pas fait les sélections finales. Et oui, Téléfilm essaie de vendre aux acheteurs Ma tante Aline, Roméo et Ma fille machin. J'espère qu'ils sont assez allumés (?) pour donner un peu de visibilité au film de Raf et au mien, quelque part, sous leur table-business avec la belle nappe.
 
Peut-être aussi que Fincher s'est 'enfargé' dans ses pinceaux.

Chose peu surprenante...
 
2ème petit message en direct de Cannes pour vous parler de ma journée mérorable d'hier.

1. Projection du Paranoid Park de Gus Van Sant, que je me plais à nommer "du roulis-roulant sur un tapis-roulant". Dans la même veine qu'Elephant et Last Days, sinon un peu plus expérimental. Les images sont vraiment très léchées (Christopher Doyle s'occupe de la photographie), beaucoup de ralentis. Toujours cette obsession de l'adolescent, mais une vision à mon avis beaucoup plus ironique et désillusionnée. Je ne suis pas un grand fan du Sant mais c'était sans aucun doute un exercice intéressant.

2. Mon coup de coeur du festival jusqu'à présent : la première du dernier film d'Harmory Korine, Mister Lonely. Avant de commencer on va se débarasser de la garniture. En attendant au pied des marches je vois un petit type monter discrètement. Hmmm sa tête de Warhol me dit quelque chose. J'entends alors quelqu'un crier derrière moi : GUS VAN SANT! Eh bien voilà. Timide le type. Pour faire vite, aussi à l'intérieur tout près de moi Gaspar Noé la grosse tête et Gael Garcia Bernal, qui crée une mini commotion chez les gamines. Mais l'important ça reste le film de Korine. Un sosie de Mickael Jackson s'éprend d'une sosie de Marilyn Monroe. Elle lui propose de la joindre elle et un groupe de sosies dans un coin reculé où ils pourront vivrent leurs rêves en toute tranquilité. D'un comique absurde à la Monty Python le film graduellement se rapprochent de ses personnage loufoques qui ont décidé de vivre leur vie par procuration. Plusieurs scènes en parrallèle du récit avec Werner Herzog en prêtre catholique en plein milieu de la jungle font éclater de rire la salle. Le film fait justement penser un peu à Even Dwarfs Started Small. Pour faire court le film est drôle, touchant et c'est peut être le seul que j'ai vu depuis que je suis ici qui semblait aller au bout des obsessions du réalisateur. Applaudissements prolongées, j'en profite et je choppe à contre coeur une photo de Korine debout devant la foule, visiblement ému. Très beau moment.

Bon, demain je fais tout mon possible pour assister au masterclass de Scorsese. Je cherche depuis hier une question à lui poser mais c'est le désert. Si jamais vous avez une question pour le maître qui vous brûle les lèvres depuis longtemps , je me propose intermédiaire! Alors laissez vos propositions.

En espérant pas trop prendre de place avec mes billets! Bonne fin de journée.
 
Non, très intéressant Jason. Ce sont pas tous les blogues ciné qui ont leur envoyé spécial à Cannes! Mais pourquoi ne pas en parler également sur ton blogue?
 
quelqu'un sait pourquoi GVS n'a pas continué avec savides???
 
Moi j'aime bien tes billets Jason, ça m'a permit de me souvenirs qu'Harmony Korinne était a Cannes cette année.

Ça mériterait un revisionnement de Julian Donkey Boy d'ailleurs.
 
Non, j'avoue que je ne sais pas, Raf. Peut-être que Savides était trop occupé avec Zodiac?
Mais l'ami Gus n'a sûrement pas perdu au change. Les images de C. Doyle, ça doit pas être trop moche non plus...
 
À VOIR: Conseils cinéphiles au EuroFest, la brochette de films des Pays de l'est au Cinéma du Parc:

AIR FRAIS

LE MATHOS ET LA THUNE (premier film délirant de Cristi Puiu)

OCCIDENT
 
Allez voir cette entrevue avec Gus Van Sant. Totale impertinance, vraiment!

http://www.arte.tv/fr/cinema-fiction/1579920.html

Gus s'emmerde quelque chose de rare, regardez vers le milieu comment il fait comprendre au tâcherons à quel point ses questions sont nulles!

Je croyais qu'Arte avait plus de rigueur que ça...il sait à peine parler l'anglais merde!
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs