mercredi, mai 16, 2007

 

C'est parti mon kiki


Ici, il fait un temps à rester au lit, mais ça ne nous empêchera pas de nous amuser comme des petits fous avec ce qu'il se passe de l'autre côté de la planète cinéma.
Chose promise, chose dûe, le Premier Pool Officiel du Festival de Cannes est en effet lancé ici-même.
Principe ultra-simple: vous laissez vos prédictions dans les commentaires, jusqu'au samedi 26 mai, minuit. Ensuite, je ferais patiemment le décompte pour désigner le grand vainqueur qui, automatiquement, deviendra le grand chouchou d'Arrête ton cinéma pendant une semaine. C'est pas du gros lot, ça?

Le rappel des prix à trouver:
La Palme d'Or (8 points)
Le Grand Prix (7 points)
Le Prix de la mise en scène (6 points)
Le Prix du scénario (5 points)
Le Prix d'interprétation féminine (4 points)
Le Prix d'interprétation masculine (4 points)
Le Prix du Jury (2 points)
Le Prix de la Caméra d'Or. (1 point)

En cas de prix spécial (genre prix du 60ème, ou autre), celui qui devine gagne 10 points de plus
Et en cas d'ex-aequo, celui qui devine gagne 5 points de plus!

Et le rappel des films en compétition tels que vus ici
*My Blueberry Nights de Wong Kar-wai : Une jeune femme, Elizabeth se rend chaque soir dans un café à New York où elle commande une tarte aux myrtilles. Un jour, elle raconte à Jeremy, qui tient le café, que l'homme de sa vie l'a quittée. Quand elle disparaît, il comprend qu'elle a quitté la ville pour prendre un nouveau départ.
*De l'autre côté
(Auf der anderen seite) de Fatih Akin : Entre l'Allemagne et la Turquie, le destin de six personnages en quête de pardon et de réconciliation, confrontés aux politiques d'État. Parmi eux, Nejat, un jeune homme turc qui vit en Allemagne, part à la recherche de son père rentré au pays.
*Une vieille maîtresse
de Catherine Breillat : Tiré du roman éponyme de Jules Barbey d'Aurevilly, le récit des amours tumultueuses du jeune libertin Ryno de Marigny avec sa maîtresse espagnole, la Vellini.
*No Country for Old Men
de Joel et Ethan Coen : À la frontière du Texas et du Mexique, Bell, chasseur d'antilopes, découvre dans des voitures criblées de balles des cadavres, des armes, de la drogue et une mallette contenant un magot. L'adaptation d'un roman de l'écrivain américain Cormac Mac Carthy.
*Zodiac
de David Fincher : Zodiac, insaisissable tueur en série, répand la terreur dans la région de San Francisco à la fin des années 60. Un journaliste, un dessinateur de presse et un inspecteur de police le pistent. Tiré du roman de Robert Graysmith.
*
We Own the Night de James Gray : À la fin des années 80, la mafia russe règne sur le monde de la nuit new-yorkais. Bobby Green, jeune patron d'une boite de nuit branchée, étend son influence grâce à l'arrivée d'une nouvelle drogue. Il apprend que son père et son frère, tous deux policiers, sont menacés de mort.
*Les chansons d'amour
de Christophe Honoré : David, secrétaire de rédaction d'un quotidien pour adolescents, travaille la nuit. Entouré par ses deux petites amies, ses soeurs et ses parents, il n'est pas préparé au tragique évènement qui va bouleverser sa vie.
*La forêt de Mogari
(Mogari no mori) de Naomi Kawase : Un vieil homme et sa garde-malade pleurent chacun la perte d'un être cher. Après un accident de voiture, ils partent dans une forêt où ils trouveront peut-être la clé de la sagesse intérieure.
*Souffle
(Breath) de Kim Ki-duk : Dans une prison de Séoul, une femme condamnée à mort apprend les infidélités de son mari. Elle sent naître en elle un sentiment amoureux pour un autre prisonnier.
*Promets-moi
(Promise me this) d'Emir Kusturica : À l'approche de la mort, un vieillard demande à son petit-fils de partir pour la ville, afin d'y vendre une vache et une icône, et d'en revenir avec une fiancée.
*Secret Sunshine
de Lee Chang-dong : Après la mort de son mari dans un accident de voiture, une femme doit vivre seule avec son fils. Elle rencontre un autre homme et tente de refaire sa vie, mais un nouvel évènement bouleverse sa vie.
*Quatre mois, trois semaines et deux jours
(4 luni, 3 saptamini si 2 zile) de Christian Mungiu : Dans une petite ville de Roumanie, la jeune Gabita se retrouve enceinte et décide de ne pas garder son bébé. Mais l'avortement étant interdit dans un pays qui vit ses dernières années communistes, elle doit recourir à une opération clandestine.
*Les Psaumes
(Tehilim) de Raphaël Nadjari : Une famille juive d'aujourd'hui à Jérusalem. Un matin, la voiture du père sort de la route alors qu'il conduisait ses deux fils à l'école. Lorsque l'aîné revient avec les secours, le père a disparu. Chacun doit apprendre à vivre avec cette absence.
*Lumière silencieuse
(Stellet licht) de Carlos Reygadas : Un homme marié tombe amoureux d'une autre femme que la sienne, mais sa religion mennonite proscrit l'adultère et le divorce. Déchiré, il fait face à un dilemme: renoncer à l'amour ou abandonner son épouse.
*Persepolis
de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud : Le récit autobiographique d'une petite fille iranienne de dix ans, issue d'une famille bourgeoise, éduquée, et confrontée à la révolution islamique de 1979 en Iran.
*Le scaphandre et le papillon
de Julian Schnabel : Après un accident vasculaire, le journaliste Jean-Dominique Bauby se retrouve paralysé, victime d'un «locked-in syndrome». L'adaptation du roman autobiographique de Jean-Dominique Bauby.
*Import Export
d'Ulrich Seidl : Une infirmière ukrainienne sans travail tente sa chance à l'ouest, tandis qu'un Viennois au chômage fait le voyage dans l'autre sens.
*Alexandra
d'Alexander Sokourov : Alexandra Nikolaevna est une femme âgée, veuve et grand-mère. Elle quitte Saint-Pétersbourg pour rendre visite à son petit-fils Denis, officier dans l'armée basé en Tchétchénie, qu'elle n'a pas vu depuis sept ans.
*
Death Proof de Quentin Tarantino : Stuntman Mike, psychopathe notoire, tue des femmes au volant de sa voiture. Trois de ses victimes qui ont survécu, décident de se venger et le prennent en chasse.
*The Man from London
de Béla Tarr : Une nuit, dans une gare maritime en France, un bateau venu de Londres accoste. Deux hommes se passent une valise. Une dispute éclate et l'un des deux tombe à l'eau avec celle-ci, sous les yeux d'un aiguilleur.
*Paranoid Park
de Gus Van Sant : À Portland, le jeune skater Alex tue accidentellement un agent de sécurité. Poursuivi par le remords, l'adolescent hésite à se dénoncer.
*Izganie
(The Banishment) d'Andrei Zvyagintsev : Un homme, son épouse et leurs deux enfants quittent leur ville pour s'installer dans une maison isolée. Ce changement n'est pas sans conséquences sur eux et leurs rapports.

Enfin, le rappel du jury

Président: Stephen Frears
Membres:
-Maggie Cheung
-Toni Collette
-Maria de Medeiros
-Sarah Polley
-Marco Bellocchio
-Ohran Pamuk
-Michel Piccoli
-Abderrahmane Sissako

Les jeux sont faits, rien ne va plus....

Comments:
La Palme d'Or
My Blueberry Nights de Wong Kar-wai

Le Grand Prix
Promets-moi (Promise me this) d'Emir Kusturica

Le Prix de la mise en scène:
The Man from London de Béla Tarr

Le Prix du scénario
No Country for Old Men de Joel et Ethan Coen

...

le reste plus tard
 
Je vais faire mes prédictions minutieusement. Je pars demain pour Cannes et laissez moi vous dire que je ne tiens plus en place. J'espère seulement y arriver en un seul morceau (la première fois que je sors du pays, et pour couronner le tout je fais le voyage seul). Je prévois péter les plombs à l'aéroport Charles de Gaulle et y habiter indéfinitivement comme le type de la fameuse histoire.

Étrangement je n'espère pas grand chose du dernier Wong Kar-Wai. La bande annonce est apparue sur le net aujourd'hui pour ceux que ça intéresse.
 
Helen, je rajouterais une dernière section avec un plus gros pointage.

Si quelqu'un prédit que le Jury remettra un prix du 60e anniversaire du Festival et qu'il peut deviner le film, il a je sais pas combien de points. J'ai comme l'impression que ça va se faire.
 
T'as pas tort, Simon. Je rajoute une règle de ce pas!

Jason, tu vas à Cannes?...maudit chanceux!
 
J'essaie de te rejoindre sur ton blogue pour la 1re fois.
Je trouve plus amusant de faire des prédictions avant le début du festival... comme dans les pools de hockey, quoi !

J'y vais donc avec quelques « long shots »...

La Palme d'Or : Alexandra (Sokourov)
Le Grand Prix : La Forêt de Mogari (N. Kawase)
Le Prix de la mise en scène : Lumière silencieuse (Reygadas)
Le Prix du scénario : Zodiac
Le Prix du Jury : 4 luni, 3 saptamini si 2 zile de Christian Mungiu :
Le Prix de la Caméra d'Or est très difficile à trouver, car il ne se limite pas à la Compétition officielle.

Les prix d'interprétation plus tard...
Bon festival... de loin !
 
Première tentative

Palme d'or : Alexandra

Grand Prix : The Banishment

Mise en scène : Breathe

Scénario : We Own The Night

Prix du Jury : Persepolis

Meilleure actrice : Norah Jones

Meilleur acteur : Kurt Russell (ha !)
 
Ok, je me lance aussi

Palme d'Or
J'hésite encore entre Alexandra et Paranoid Park

Grand Prix
The Banishment

Prix de la mise en scène
We own the night

Prix du scénario
Quatre mois, trois semaines et deux jours

Prix d'interprétation féminine
?

Prix d'interprétation masculine
Mathieu Amalric dans Le scaphandre et le papillon

Prix du Jury
The Man from London

Caméra d'Or
Persepolis
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs