samedi, mars 17, 2007

 

Il y a quelques semaines, un certain éditorialiste d'une certaine publication gratuite se vantait de travailler dans "l'hebdo culturel le plus cohérent et le plus crédible du Québec"

Rien que ça? Les egos ont flattés, tout le monde est content et la phrase serait probablement passée inaperçue si hier un autre chroniqueur du même hebdo ne s'était pas aventuré à poster le message le plus incohérent et le moins crédible possible. Bon dieu, lorsqu'on jouit de ce genre de tribune, n'est-on pas censé défendre la culture, l'aimer passionément, en vouloir toujours plus? N'est-on pas censé balayer du revers de la main et combattre les discours faisant des artistes de gros bébés gâtés, se plaignant le ventre plein? N'est-on pas censés vivre dans ce milieu et le comprendre mieux que quiconque?
À un moment où même les intellectuels sortent de leurs tanières pour s'interroger sur la crise de culture, n'est-on pas censé essayer, au moins, de perdre ses oeillères?

Moralité: il ne faut pas toujours croire ce qu'on lit dans les blogues.

Comments:
Vous voulez un commentaire cohérent et crédible ? Vive le cinéma irano-croate !
 
Oups ! Une fausse manoeuve m'a fait signer " anonyme ". C'est Marcodeb qui vous écrit.
 
Toi, l'ami, as-tu lu ton Débile Léger aujourd'hui?
 
Augendre strikes again!
Pincez-moi je rêve...Un vrai suicide édito...Un morceau de bravoure signé Mickey,qui s'est déjà "suicidé" maintes fois déjà.

Je vais aller le féliciter, je ne puis retenir plus longtemps mon admiration sans bornes pour le mort...

Helen, ya rien que tu puisses faire en tant que Présidente de L'Association des Critiques?

J'en appelle à la Présidente!
Pour notre santé mentale, crissez-nous ça "dewôr"!
 
À Denis : je n'y arrive pas toujours, mais là, je l'ai fait... jusqu'à la fin.
 
Ah, mais je ne suis plus chef des critiques depuis janvier dernier!
De toutes façons, il ne fait pas partie de l'association.

Marco, je te félicite. L'avoir lu jusqu'à la fin? Pas d'effets secondaires? Tremblements, pleurs, retour à une position foetale?
 
il ne sait juste pas comment faire autrement pour avoir des commentaires sur son blogue.

c'est vrai que c'est plus d'ouvrage, proposer quelque chose de cohérent...
 
Helen : Nan... rien de tout ca. Juste de l'ennui. Et un je ne sais quoi de tristesse.
 
Je viens de le faire pomper sous le pseudo Dimitri :)
 
Ah non Yvan, pas de pseudo! Ma marmite vient de sauter itou. Pê refuseront-ils de publier mon commentaire mais là,ça va faire.

Autant d'insipidités, aucunement supervisées (je le sais!), il faut, malgré sa portée nulle dans le paysage le calmer, l'intimider, je sais pas quoi mais les théories cryptoculturelles moralisantes à la con, j'en bave grave.

Plus sérieusement, si nous ne réagissons pas aux trucs généralistes sans intérêt qui s'écrivent au Voir, au JdM, ou la Presse, c'est que ce 'contenu informatif' ne cherche jamais, et depuis des années, à faire de vague, à simplement bien transmettre ou promouvoir une certaine idée du cinéma; ou au pire à provoquer

(attention aux publicitaires à ne JAMAIS froisser - c'est bien compris dans la culture d'entreprise).

Mais ce moron en forme d'électron libre, parfaitement con, assimile aussi cette culture d'entreprise (il a été bien averti et il est surveillé, croyez-moi)à contrario, en cherchant à 'avoir une opinion', 'un poids' qu'il ne peut assumer.

C'est ce qui nous provoque, que ce soit par affront intellectuel d'abord mais , avouons-le par pincement au coeur aussi.

Parce qu'un jour on y a cru à cet espace de liberté. Aujourd'hui, entre l'amertume,la frustration et le cruel besoin d'une tribune intelligente sur le cinéma, nous lui demandons simplement d'arrêter ce flot de conneries.
 
Ben trop tard Denis, lui ai envoyé deux commentaires déjà...J'ai déjà été censuré sur son blog avec mon vrai nom et voulais m'assurer qu'il les reçoivent parce que moi aussi yen a marre.

Il faut lui signifier qu'on est pas tous cons, mais je doute que cela change quoi que ce soit à ce qu'est devenu le ICI. Au moins, on cesse pour un temps de lui parler dans le dos pour le "fronter facio a facio"...
 
On dirait bien que tu as été censuré Denis. Dommage.

Belle intervention Yvan, ça l'oblige à se défendre un peu à défaut de réfléchir.
 
Être obligé d'utiliser un pseudo ne me réjouis cependant pas.
J'eus aimé être encore plus cinglant mais dès que ça devient plus "costaud" paf, la censure...
Tristesse,comme Marco l'a dit et frustration.

J'aimerais bien lire ce que Denis lui a écrit,mot par mot...Ça devait être assez direct.
 
Juste assez.
 
17h27, je viens d'aller voir vos commentaires. Ils y sont tous, même celui de Denis.
Je n'ose espérer des réactions :)
 
Il m'a répondu perso le Débile Léger... Un message digne de ses chroniqueszzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz Je place sa réponse à lire, au plus offrant sur Ebay et je me CASSE aux Bahamas, loin de lui, de son vide.
 
Merci de m'avoir égratigné Denis, c'est sympa.Entre un pseudo et la censure tsé, je choisis le premier.
Je récupèrerai mon nom sur son blog de merde, je n'en ai qu'un seul, t'inquiètes.
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs