mercredi, mars 28, 2007

 

Décidément


...foot et cinéma font bon ménage ces temps-ci

Alors que l'argentin Marco Risi crée en ce moment en Italie un mini-scandale avec son film La Mano di Dio relatant la vie de ce coquin de Maradona (le titre du film faisant référence à cette main qui aida le joueur à rentrer un but et à gagner un quart de finale de coupe du monde contre l'Angleterre en 86; le scandale venant, lui, du fait que le film traiterait sa cocaïnomanie un peu trop légèrement), alors que Zidane fait le joli paon dans une oeuvre mi-film, mi-art, on apprend qu'une autre tête forte s'apprête à nous révéler sa révérence documentaire au footballeur argentin, Emir Kusturica.

Je dois ici avouer une faiblesse: ma passion pour les films de sport. J'y aime les émotions pures, simples, l'exaltation de l'effort et du dépassement de soi, les petits héros devenant grands. J'aime Rocky, Friday Night Lights, Million Dollar Baby et les autres. À chaque fois, je me laisse prendre comme une bleue avec le plus grand des plaisirs.
Mais ce que j'aime, justement, c'est cette idée follement naïve que tout un chacun a, en soi, l'occasion de devenir un héros, que le sport peut servir d'ascenseur social, parmi d'autres.

Je n'ai rien contre Maradona ou Zidane, je n'ai pas vu les films dont on parle ici, sauf le Zidane, mais je remarque simplement que la tendance à la vedettisation de tout, tout le temps, commence à me courir un peu sur le haricot.

Comments: Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs