dimanche, février 11, 2007

 

Et le Jutra de la phrase la plus méprisante va à....

....

Patrick Roy! Le président d'Alliance Atlantis Vivafilm s'est en effet fendu d'une petite phrase absolument magique, en commentant l'exposition qu'organisent les Rendez-Vous du Cinéma Québécois sur les affiches refusées:

"Il ne faut pas oublier que les gens vont au cinéma pour voir des vedettes.", La Presse.

Merci à Raf d'avoir déniché cette petite perle de cynisme.

Comments:
intéressant comme expo. je vais sans doute aller voir ça.

"En d'autres mots, on va toujours préférer la gueule de Roy Dupuis à un gros carré blanc, fut-il éloquent."

je ne sais pas... j'hésite!
 
Pas pour être méchant mais je connais beaucoup de monde qui se fit aux "vedettes" pour voir leurs films.

Oui, certains films vont sortir de leur lot mais seulement si quelqu'un en parle en bien (genre JdeM ou Flash).

Mais étant seulement étudiant en cinéma/marketing et non personne du milieu, je ne peux que "constater" ce que je vois et non tiré de conclusions.
 
Oh, je comprends bien le pouvoir d'attraction des veudettes, c'est sûr. Moi aussi, la présence de tel ou tel comédien(ne) m'influence, c'est évident.
Mais dire que les gens ne vont au cinéma que pour voir des vedettes, je trouve ça insultant comme phrase. Comme si le public n'était qu'un troupeau qui ne réagit qu'aux faces connues comme des chiens de Pavlov. C'est faux, le tout récent succès du Grand Silence, un documentaire sur les moines, ou de Little Miss Sunshine, montre que les gens ne portent pas les oeillères que M. Roy veut bien leur donner.

Et cette phrase témoigne encore une fois de la conception de plus en plus répandue: le cinéma est un produit, comme les autres, sa dimension artistique n'a aucune importance. Ce n'est pas quelque chose qui me réjouit!
 
le public n'est pas qu'un troupeau... mais l'est tout de même.(peut-être pcq il est habitué à être considéré comme tel)

tout comme toi, j'avoue que la présence d'un acteur m'influence, mais c'est une arme à double tranchant (il y en a qui vont me faire davantage fuir!)
je fais un peu la même chose avec le réalisateur; j'ai surtout tendance à regarder ça. et ça s'avère aussi décevant parfois!

ce sont les lois du marketing et oui il semblerait qu'on applique les mêmes principes aux films (et autres "produits" culturels)qu'aux lotions antirides ou au mascara fabulous. il n'y a peut-être pas grand chose de nouveau dans ce phénomène (*mais M. Roy le dit assez crûment!)
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs