jeudi, décembre 07, 2006

 
C'est chat qui est chat

hum, suis fatiguée, moi, ces temps-ci

Comments:
Tiens, ça me rappelle certains cours et certains matins en métro. Santé pour ton 101e billets!
 
Merci :)

Prochaine étape, le 150ème billet, cette fois avec confettis et bonds de joie!
 
hé ben, y a du minou ici. On dirait Stephane Laporte (ou un jeune critique de cinéma dynamique) qui pense à son prochain jeu de mot.

Mes amis, je suis de retour à Budapest depuis 5 jours. J'y reste jusqu'au 1er janvier. Je voulais vous dire qu'ici, y a des petits cinémas réperto-funky avec une faune bohème assez réjouissante.
Des bars déments partout et une ville d'une beauté troublante. J'ai vu hier soir un très dérangeant film français, jusqu'ici présenté seulement à Venise: NUE PROPRIÉTÉ - ouvrez l'oeil. Avec la Huppert parfaite et Jérémie Renier flippant.

Ce soir, eeehhh oui je devais venir pour le voir, Les climats de Nuri Bilge Ceylan. Et Dans Paris de Christophe Honoré. Bien hâte. Je continue de vous lire et de regarder vos vidéos de minous ronflants.
 
mon p'tit baveux préféré, toi...you're back. Et en bulgoravision en plus.

Je l'ai vu, moi, Dans Paris. Et autant j'avais aimé 17xCécile Cassard et Ma mère, autant celui-là m'a filé des boutons. On voit très bien, trop bien, la filiation avec la Nouvelle Vague mais tout est tellement plaqué, tellement surfait, tellement prétentieux que ça enlève tout charme. Sauf pour le petit Garrel, vraiment vraiment sympathique. Et puis le revival Kim Wilde, franchement...on pouvait s'en passer
 
Sacré globe-trotteur devant l'éternel, je t'en souhaite de Joyeuses Denis, have fun et défonces-nous l'année comme il se doit!(ainsi qu'à toute notre bande de lurons,sans oublier la luronne en chef Helen)

Au petit trop s'en va le cheval avec ses grelots...
 
Ouais Helen, ce Dans Paris est franchement insupportable, franco-français à la mords-moi-le-noeud, hommage à çi, hommage à ça, plaqué, superficiel, avec une scène magnifique (le duo chanson téléphonique).

Et Helenou, arrête de trouver les acteurs mignons comme Manon Dumais hihi.. ;)

Les Climats c'est bien sûr fort mais si loin d'Uzak. Quelques scènes époustouflantes, une mélancolie à couper au couteau.

Et parlant Climats, l'hiver se fait attendre en Hongrie comme partout en Europe semble-t-il. On se tape des journées à 12 degrés et des nuits enivrées à 4-5...

Jo Napot! Viszontltasra!
 
Mais quel est le rapport avec le sujet du billet Denis? :P Un petit aiguillon pour dire que ce serait intéressant de te lire sur ton blogue si tu en avais un. Ça coûte pas cher et ça nécessite peu d'entretien. ;) Bon séjour à Budapest!
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs