mardi, novembre 21, 2006

 

Ca vous gratouille ou ça vous chatouille?

A lire aujourd'hui sur Cyberpresse: une discussion entre le journaliste Marc Cassivi et l'auteur Dany Laferrière. A propos de quoi? Mais oui, évidemment, les méchants loups que sont les critiques.

Pertinente et intelligente (évidemment, M. Laferrière n'étant tout de même pas le dernier des bozos lorsqu'il s'agit de développer des idées), malgré l'absence d'exemples concrets, la conversation se finit pourtant sur ces drôles de mots:
"Finalement, le critique est un être extrêmement malheureux, parce qu’il est le seul à ne pas savoir ce qu’on pense de lui"

Hum....je n'en serai pas si sûre. Le critique, à moins qu'il soit parfaitement insignifiant (et ça existe), partage avec ses lecteurs. Il échange. D'autant plus en ces temps de bloguisme aïgu où les commentaires et pensées des lecteurs n'ont plus de secrets pour lui.
Et puis être aimé ou non, quelle importance? Je sais que vous aimez ma naïveté et c'est pour ça que je me permettrai de dire ceci: la gloriole personnelle du critique ne compte pas, son seul but doit être de parvenir à éveiller la curiosité de son lecteur.
Car une chose me paraît malgré tout relativement sûre: critiques, cinéastes et lecteurs sont (ou plutôt devraient être) dans le même bâteau: celui du cinéma. En réalité, que fait un critique, au fil de ses textes, si ce n'est défendre son idéal de cinéma? Et que fait un cinéaste en construisant son oeuvre sinon défendre son propre idéal? Et que fait le lecteur en choisissant son critique et son film si ce n'est exactement la même chose?
Les divisions qu'on tente d'instaurer entre différents groupes (et je ne parle pas ici du texte cité plus haut), en ces heures franchement peu rigolotes pour le cinéma, commencent à sérieusement me courir sur le pompon.

Comments: Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs