mercredi, août 02, 2006

 

culture avec un grand C


Une nouvelle lue dans The Guardian...

The multiple world karate champ and 80s action hero is known for classics like as An Eye for an Eye, Lone Wolf McQuade and Missing in Action, as well as a memorable clash with Bruce Lee in Way of the Dragon.

His big-screen exploits have clearly won him a massive following in Hungary, where the government ran an online poll asking what a new bridge in Budapest should be called.

Chuck Norris is now a frontrunner with almost 9,000 votes (about 11%), ahead of Pato Pal, a tight-fisted character in a poem by favourite Hungarian poet Sandor Petoffi.

However, should Norris win the vote for the bridge, which is set to open in 2008, the ministry would still be able to give it the chop.

The top three names from the list will be added to suggestions from the local councils affected by the bridge, linguists and other experts and go before a government committee for consideration.

A quand une rue Stallone, un boulevard Schwarzenegger et surtout une avenue Jean-Claude Van Damme? Ca, c'est la classe...

Comments:
ou une rue Michael Augendre ?
 
avec un sous-titre, ci-gît le cinéma...
 
Ben quoi, il est sympa "Tchoque"!
C'est un grand artiste,comme tous les autres de sa trempe, avec une palette de couleurs d'expression qui passe du rouge Ferrari au...rouge Ferrari.

Quand même rigolo de voir qu'il pogne en Hongrie,pays d'Europe.On imagine ici le pont Jacques-Cartier rebaptisé le pont
"Van Damne", "Roger Moore" ou même "Louis Saïa sur le retour".

"Oui pour traverser, j'ai emprunté le pont "Louis Saïa sur le retour".
Mickey, je lui donnerais une impasse,ou un carrefour giratoire pour pré-ados en trottinette à essence.
 
Augendre est une voie de garage. Disparu en tournage dans le bois, il m'est arrivé de penser à lui dans mes grands moments d'angoisse. J'ai essuyé le dégât et j'ai pensé à autre chose.
 
Denis, j'espère que tu auras remarqué la petite phrase en fin de chronique cette semaine, à faire passer à tous tes amis cinéastes:
"le metteur en scène est (ou devrait être) totalement libre de ses choix et donc utiliser de complets amateurs s'il le désire".

qu'on pourrait, si on était un peu vilains, remplacer par "le chroniqueur est (ou devrait être) totalement libre de ses choix et donc écrire de complètes conneries s"il le désire".
 
On peut vraiment utiliser des non-pros au cinéma? Je suis surpris!
 
On peut vraiment utiliser des non-pros au cinéma? Je suis surpris!
 
Des non-pros? Mais, mais...C'est une révélation! Voilà la chance que j'espérais! Mes tarifs:
-Si le scénario est génial, c'est gratos
-S'il tient la route, c'est pas cher.
-S'il est nul, ben là, je vous dis pas le nombre de zéros qu'il faut aligner après le 1 .
Et la semaine dernière, notre grand manitou nous révélait qu'Ivan Reitman, dans son domaine, était un maître...Euh,c'est quoi déjà son domaine? Ah oui!
La plomberie.
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs