vendredi, juin 02, 2006

 

Des nouvelles de moi...

Il y a environ un mois paraissait mon dernier édito dans l'hebdo culturel ICI. Je me faisais en effet déposséder de cette chronique que j'adorais pour des raisons qui ne regardent que le ICI mais me faisait néanmoins proposer de rester critique.
Ce que j'ai essayé.
Hier paraissait dans le ICI ma dernière critique de film (tiens je vous la met aussi, c'est le même prix). J'ai en effet décidé d'arrêter cette collaboration, même si j'y tiendrai encore, du moins jusqu'au prochain rebondissement, la chronique dvd.
Deux raisons.
1) la madame a pu capab'. J'aime avec une passion absolue le métier de critique. Et je l'aime trop pour l'exercer dans un cadre qui selon moi ne le respecte pas. Je ne me sentais plus à l'aise avec les nouvelles directions données à la section et pour le reste, j'userai de la politesse la plus élémentaire: merci, bonsoir.
2) je me suis fait proposer un nouvel emploi à la fois complètement inédit pour moi mais franchement excitant. Je suis en effet depuis lundi responsable de la communication et de la mise en marché pour ATOPIA, une compagnie indépendante de production et de distribution de films (notamment responsable de ce joli méfait: Jimmywork, de Simon Sauvé). Tout un défi dans lequel je pourrai faire exister autrement mais tout aussi sincèrement ma vision du cinéma.
Je continuerai à écrire, ci et là, et surtout ici, parce que j'aime que nos chemins se croisent ainsi.

Et cette fameuse dernière critique? La voilà...suffit de demander


Tout petit, la planète
Dans An Inconvenient Truth, Al Gore nous rappelle que notre planète a vraiment chaud aux fesses

Sillonnant son pays depuis 5 ans pour prévenir des dangers du réchauffement climatique, Al Gore, « l’ancien futur président des Etats-Unis », accumule les conférences pour réveiller ses concitoyens. À visée plus universelle, le documentaire An Inconvenient Truth de Davis Guggenheim (réalisateur des séries The Shield ou Deadwood), déjà applaudi à Sundance et Cannes, monte les extraits de ces conférences pour propager le message tout en sortant à un moment plus qu’opportun pour le politicien qui sommeille toujours en Gore.
Mais peu importe l’agenda caché, car il y a dans An Inconvenient Truth, un message diffusé avec assez de sincérité pour avoir envie de l’écouter. Sous nos yeux terrifiés dans le meilleur des cas, indifférent dans le pire, notre planète est en passe de connaître la pire catastrophe climatique de son histoire. Et très concrètement, si nous en sommes responsables, nous en paierons également les pots cassés.
Graphiques, diagrammes, prévisions en images de synthèses (dont une glaçante prévision des inondations qui pourraient résulter de la fonte des glaciers du Groenland), dessins animés, conseils, site web (www.climatecrisis.net), livre à venir, Al Gore aligne alors toutes les ressources éducatives à sa disposition afin de nous rappeler que l’enjeu, ici, n’est pas que scientifique ou politique, mais bien moral. N’hésitant pas à parler d’éthique ou à évoquer sa foi en la démocratie, il dresse un panorama effrayant de toutes les possibles conséquences de notre entêtement à polluer notre planète. Vulgarisateur (et parfois simplificateur), alourdi par d’inutiles extraits de la vie de Gore qu’il commente en voix-off pour forcer l’empathie, le film qui a plus valeur de document que de documentaire, illustre pourtant sinistrement ce que disait déjà Winston Churchill : «Après des années de procrastination, nous entrons désormais dans l’ère des conséquences ». Effrayant.

Comments:
"Merci"

En quoi le nouveau cadre de "ICI" ne respecte pas le métier de critique? Quelles sont les nouvelles directions de l'hebdomadaire que tu n'apprécies pas?
Quoique je les soupçonnent, plus populo-barbarum qui attirent les masses au détriment des oeuvres d'art...

Je suis désolé d'apprendre cela, mais apprécie ton "authenticité" qui fait ta marque de commerce depuis déjà quelques années.

Je te souhaite bonheur et succès dans ta nouvelle aventure...

Au plaisir de te lire encore,

Yvan L.
 
Ah, merci, merci.

Pour préciser un peu ma pensée (et je ne parle ici que de la section cinéma du ici...), je n'ai pas été convaincue par les écrits de mon remplaçant. Je le trouve populiste et sans rigueur. Je n'aime pas l'idée du cinéma (ou l'absence d'idées sur le cinéma) qu'il propage. Je n'aime pas ses a priori ("les films longs et silencieux, pour ne pas dire d'un ennui mortel"!!!) ni sa morgue. Je ne le trouve ni pertinent ni passionné. Et pour conclure, son style m'ennuie.
Evidemment, ceci est très personnel, mais avec tout ça, il ne m'a pas donné envie de le suivre.
Voilà.
 
Al Gore peut maintenant être considéré comme un pionnier de la gauche: alors que Reagan et les Bushes ont montré que les Républicains savaient faire peur--très peur!--avec les images, les Démocrates faisaient encore figure de néophyte en la matière. Mais là, avec ce document, Gory Boy a prouvé que les Démocrates aussi étaient dignes du pouvoir--ce document le rend présidentiable pour vrai, cette fois--, puisqu'eux aussi, maintenant, sont manifestment capables d'effrayer en masse; ça pourra servir à justifier les politiques de sécurité qui conviennent à la Guerre contre la Terreur et son corrolaire, la doctrine militaire du Full-Spectrum Dominance...

Be afraid!
Seulement, l'Enemi de Gory Boy n'est pas le Terrorist per se; mais l'Homo sapiens et ses moteurs à combustion/réaction.
 
Ton "remplaçant" est impossible à lire, même en diagonale...

Bonne chance à ton nouvel emploi!
 
Ahahah, non, même en diagonale! Il est populiste à fond oui. Dans ses deux articles sur Cannes, on dirait qu'il cherchait à l'être absolument. Il tire dans toutes les directions sans trop qu'on sache ce qu'il vise (et encore moins s'il atteint la cible donc). Ses échafaudages d'opinions tiennent avec de l'argumentation en broche.

La question que je me pose : d'où sort-il? Un ami? Un membre de la famille? Un choix au hasard?

En passant, cet article était-il vraiment dans le ICI du 2 juin? Je n'en ai rien vu entéka.

Bonne chance avec ATOPIA!
 
Ce coquin de Michaël - je propose qu'on le lise chaque semaine. le mec a quand même écrit SACHONS RAISON GARDER en guise de chute de texte. C'est pas rien! Pour ceux qui meurent d'envie de savoir d'où il vient... IL A TOUJOURS EXISTÉ, comme le mal qui ronge les habitants de la bourgade dans Plan 9 from Outer Space. Un jour on devrait lui envoyer un questionnaire sur le cinéma, tous ensemble et chacun un différent. Ce serait rigolo non?
 
Deux choses: d'abord, oui, je me suis trompée de date de sortie pour Inconvenient Truth. En principe (à moins que le ici soit fâché tout rouge contre moi), il devrait être publié jeudi prochain. Un petit décalage, mais une avant-première critique pour vous!
Ensuite, oui, oui, un observatoire augendrien, j'adore l'idée! On risque de bien rigoler...Arrivera-t-il à battre le niveau d'intérêt de sa chronique sur le lifting de Jessica Lange?
 
Ah oui, le lifting de Jessica Lange, je l'avais déjà oublié celui-là. Ce sera dur à battre je pense. À suivre.
 
Parallèlement à "L'observatoire Augendrien", je propose

"Le sottisier Augendrien".

Il serait en effet dommage qu'un terreau aussi fertile que sa chronique ne soit récolté de ses plus belles "perles".

Choisissons donc les fruits les plus juteux pour nous régaler!

Sachons connerie révéler!
 
Vous êtes tous franchement pathétiques. Je ne connais pas ce Augendre et je ne l'ai pas encore lu mais vos commentaires de pseudos intellos snobs et élitistes font pitié à lire. Ça sent la jalousie. À ce que je sache, on parle du ICI, un hebdo gratuit grand public, et non des Cahiers du Cinéma.
 
Bon. Traite-nous d'élitistes snobs, pseudo-intellos et prétentieux si tu veux. Mais fais-moi plaisir, avant de laisser ce genre de commentaires, va lire ce dont on parle. Tes commentaires auront l'air d'un coup plus...pertinents.

ps: en passant, profites-en donc pour signer tes messages. Je sais bien que derrière son loup, chacun fait ce qui lui plait, lui plait, mais ici, on est pas au bal masqué.
 
Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs